Accident mortel en Norvège: un soldat allemand décède après un exercice de l'OTAN

panorama



Un soldat passe devant des véhicules de ravitaillement en carburant dans le camp de l'armée allemande "Camp Gardermoen" en Norvège.(Photo: Mohssen Assanimoghaddam)

Samedi 10 novembre 2018

Lors de la manœuvre de l'OTAN en Norvège, environ 50 000 soldats de 29 pays, ainsi que de la Finlande et de la Suède, répètent une urgence. La Bundeswehr est également impliquée dans plusieurs milliers de soldats. Après la fin de la manœuvre, un soldat allemand est tué.

Un soldat allemand qui a participé à une manœuvre de l'OTAN en Norvège est décédé dans un accident de la circulation. Ceci est rapporté par la police norvégienne et la Bundeswehr. Selon la police, l'homme se trouvait sur une autoroute à Haltdalen, près d'un véhicule militaire, vendredi soir, lorsqu'il a été frappé par une voiture civile. Il est mort sur les lieux de l'accident. Le soldat appartenait à la 5ème compagnie du bataillon 232 de la montagne.

Dans le cadre de l'exercice "Trident Juncture" de l'OTAN, environ 50 000 soldats des 29 États membres de l'OTAN ainsi que des pays partenaires, la Finlande et la Suède, ont participé à ces deux dernières semaines. La manœuvre de l'OTAN est considérée comme la plus importante depuis la fin de la guerre froide. La Bundeswehr était représentée par plus de 8 000 soldats en Norvège, ce qui en faisait le deuxième plus gros contributeur de troupes aux États-Unis. Y compris les troupes de soutien en dehors de la Norvège, environ 10 000 soldats allemands étaient impliqués. Le but de la manoeuvre était d'envoyer un signal de dissuasion à la Russie et de s'entraîner au prétendu cas d'alliance.

Les dirigeants militaires de l'Alliance ont précédemment décrit la manœuvre de l'OTAN comme un succès complet. "Nous avons beaucoup appris ici", a déclaré mercredi l'amiral américain James G. Foggo à la fin de l'exercice en Norvège. Heureusement, il n'y a pas eu d'accident dans lequel des soldats ont été grièvement blessés, a-t-il déclaré à ce moment-là.

Source: n-tv.de

sujets

,

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.