60 cibles en 24 heures

60 cibles en 24 heures

gaza (GPA) – L'armée de l'air israélienne a lancé un avion sur un groupe de Palestiniens lançant des ballons incendiaires un groupe dimanche soir, contestant l'engagement d'un cessez-le-feu convenu entre 'Israël' et le Hamas plus tôt ce week-end.

Un cessez-le-feu entre le groupe de résistance et l'entité occupante a été négocié samedi à la suite des bombardements intensifs de ce week-end par Israël pendant la 16ème semaine des manifestations en cours du Grand Retour de mars.

L'Etat occupant a également déclaré qu'il ouvrirait sa zone de blocus et élargirait la zone de pêche d'origine si le cessez-le-feu était respecté.

Quatre Palestiniens ont été tués vendredi et 120 blessés à la suite d'une série d'attaques menées par les forces d'occupation israéliennes (FOI) près de la bande frontalière de Gaza. Mahmoud Khalil Qishta, 23 ans, tué à Rafah; ainsi que Mohammed Riyad Farahza, 31 ans, et Shahban Rihab Abu Khater, 26 ans, tous deux tués à Khan Younis.

Les trois étaient des combattants des Brigades Al-Qassam, une aile militaire du Hamas. Un quatrième Palestinien, Muhammad Badwan, 24 ans, a reçu une balle dans la poitrine alors qu'il participait à des manifestations ce même jour dans l'est de la ville de Gaza.

Les attaques ont eu lieu à la suite de la mort d'un soldat de l'IOF par un tireur d'élite palestinien, Israël réagissant par une autre vague meurtrière d'attentats aériens. Les forces d'occupation ont également bombardé jeudi à l'est de la ville de Rafah, tuant Abdul-Karim Radwan, 38 ans, et en blessant trois autres par des éclats d'obus.

Les bombardements aériens ont eu lieu alors que le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, a réitéré son engagement dans une déclaration vendredi de lancer une "opération militaire à grande échelle et douloureuse", accusant le Hamas d'être l'instigateur de balles incendiaires et de cerfs-volants contre Israël.

"Le meurtre et l'agression israéliens vont augmenter leurs coûts", a déclaré le porte-parole du Hamas, Fawzi Barhoum. "Et [the state] doit supporter les conséquences. "

Il a souligné que l'engagement des groupes qui combattent le "ciblage et l'escalade" d'Israël est "régi par le droit de défendre son peuple".

Les attaques contre les manifestants palestiniens ont également affecté la Cisjordanie. Au moins trois autres Palestiniens ont été blessés le même jour lors d'une répression violente par les forces d'occupation israéliennes contre les manifestations hebdomadaires de la Marche du Grand Retour contre les colonies dans le village de Kafr Qaddum, à 17 kilomètres à l'est de Qalqilya.

Plus récemment, à la suite du cessez-le-feu, l'IOF a participé à une descente de nuit dans une maison palestinienne du camp de réfugiés de Dheisheh. En réponse à la résistance et aux représailles de civils, les forces d'occupation ont tiré et tué Arkan Mezhe, 15 ans, dans la poitrine, selon le ministère de la Santé.

Le week-end dernier, les snipers de l'IOF ont tué deux adolescents palestiniens. Le 14 juillet, Othman Rami Halas, 15 ans, est mort dans l'est de la ville de Gaza et Muhammad Nasser Sharab, âgé de 18 ans, de Khan Younis, a été tué à Khan Younis pour manifester en soutien aux habitants du village de Khan Al-Ahmar. Cisjordanie, qui résistent actuellement à la démolition.

Luay Khaleel, 16 ans et Amir al-Nimra, 15 ans, ont également été tués le lendemain dans un raid aérien alors qu'ils jouaient sur le toit d'un immeuble.

Israël continue le blocus des principales routes commerciales de Gaza à partir de l'aide humanitaire et aussi en limitant la zone de pêche de l'enclave côtière palestinienne le 9 juillet.

L'intensification par Israël de sa campagne de frappes aériennes, la troisième depuis 2008 et la plus lourde depuis 2014, suit une augmentation constante de l'aide militaire des États-Unis et la promulgation d'un protocole d'accord de dix ans signé en septembre 2016 l'aide et la défense antimissile à Israël.

Les avions F-35 fournis par les États-Unis sont également utilisés dans les attaques contre la Syrie. Avec Israël, les Émirats arabes unis et l'Arabie saoudite achètent les avions des États-Unis dans leurs guerres contre le Yémen, la Palestine et la Syrie.

Au cours des 24 dernières heures seulement, les forces de l'occupation "israélienne" ont lancé des frappes aériennes contre 60 localités à Gaza.

Photo du haut | Une frappe aérienne israélienne frappe un bâtiment du gouvernement dans la ville de Gaza, le 14 juillet 2018. L'armée israélienne a mené sa plus grande campagne de frappes aériennes à Gaza depuis son assaut en 2014 sur la bande de Gaza. Khalil Hamra | AP

Geopolitcs Alert est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 International License.
<! –

->

Les histoires publiées dans notre section Daily Digests sont choisies en fonction de l'intérêt de nos lecteurs. Elles sont
                republiés à partir d'un certain nombre de sources, et ne sont pas produites par MintPress Nouvelles. Les opinions exprimées dans
                celles-ci
                Les articles sont propres à l'auteur et ne reflètent pas nécessairement la politique éditoriale de MintPress News.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.