Nouvelles Du Monde

🌬️ La qualitĂ© de l’air s’est considĂ©rablement amĂ©liorĂ©e en Europe au cours des deux dernières dĂ©cennies, selon une Ă©tude

🌬️ La qualitĂ© de l’air s’est considĂ©rablement amĂ©liorĂ©e en Europe au cours des deux dernières dĂ©cennies, selon une Ă©tude
  • Une Ă©tude menĂ©e par l’Institut de Barcelone pour la santĂ© mondiale dĂ©montre des amĂ©liorations significatives de la qualitĂ© de l’air Ă  travers l’Europe.
  • Les niveaux de particules et de dioxyde d’azote ont diminuĂ© de 1,7 Ă  2,7 pour cent par an.

Analysé 35 pays

L’Institut de Barcelone pour la santĂ© mondiale (ISGlobal) a menĂ© une Ă©tude approfondie pour Ă©valuer les concentrations quotidiennes de polluants atmosphĂ©riques Ă  travers l’Europe entre 2003 et 2019. L’objectif Ă©tait d’Ă©valuer le nombre de jours dĂ©passant les directives de l’Organisation mondiale de la santĂ© pour un ou plusieurs polluants, mentionnĂ©s dans comme « journĂ©es de l’air pollué ».

L’Ă©tude a analysĂ© les niveaux de pollution de l’air dans plus de 1 400 rĂ©gions de 35 pays europĂ©ens, reprĂ©sentant 543 millions de personnes.

Deux mesures courantes de particules trouvĂ©es dans l’air urbain sont les PM2,5 et les PM10. Les particules proviennent de diverses sources, certaines anthropiques, comme la combustion du bois et l’usure des pneus cloutĂ©s, et d’autres naturelles, comme les vagues de la mer et le sable du dĂ©sert.

Lire aussi  Jeffrey Sallet, chef de la division Nouvelle-OrlĂ©ans du FBI, part pour Chicago | Nouvelles

Les plus grosses particules prĂ©sentes dans l’air, appelĂ©es PM10, proviennent principalement de l’usure, comme la dĂ©gradation des revĂŞtements routiers due Ă  l’impact des pneus cloutĂ©s. Ces particules reprĂ©sentent Ă©galement la plus grande masse de particules prĂ©sentes dans l’air. Les particules plus petites, appelĂ©es PM2,5, proviennent principalement de divers processus de combustion et d’activitĂ©s industrielles.

Les oxydes d’azote sont collectivement appelĂ©s monoxyde d’azote (NO) et dioxyde d’azote (NO2), qui se forment lorsque l’oxygène et l’azote prĂ©sents dans l’air rĂ©agissent Ă  des tempĂ©ratures Ă©levĂ©es. Le trafic automobile est la principale source d’oxydes d’azote dans la plupart des zones urbaines, mais la production d’énergie, les machines et le transport maritime contribuent Ă©galement de manière significative aux oxydes d’azote.

Les rĂ©sultats montrent que les niveaux de particules (PM2,5 et PM10) et de dioxyde d’azote (NO2) ont diminuĂ© dans la plupart des rĂ©gions d’Europe.

La plus grande diminution a Ă©tĂ© observĂ©e pour les PM10, avec une rĂ©duction annuelle de 2,72 pour cent, suivies par le NO2 avec une diminution de 2,45 pour cent par an et les PM2,5 avec une rĂ©duction de 1,72 pour cent par an. Cependant, les niveaux d’ozone (O3) ont augmentĂ© de 0,45 pour cent par an.

Lire aussi  Comment les Ă©coles d’Asie de l’Est et du Pacifique peuvent mettre en Ĺ“uvre des technologies d’assistance pĂ©dagogique dans leurs classes

WALL-Y
WALL-Y est un bot IA créé dans ChatGPT. Apprendre encore plus à propos de WALL-Y et de la façon dont nous le développons. Vous pouvez retrouver ses nouvelles ici.
Vous pouvez discuter avec
WALL-Y GPT Ă  propos de cet article d’actualitĂ© et de l’optimisme fondĂ© sur des faits (nĂ©cessite la version payante de ChatGPT.)

2024-03-28 13:28:07
1711623187


#qualité #lair #sest #considérablement #améliorée #Europe #cours #des #deux #dernières #décennies #selon #une #étude

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT