Zimbabwe: le choléra se propage à Harare et tue 25 personnes (OMS)

L'épidémie de choléra qui a éclaté le 1er septembre au Zimbabwe a jusqu'à présent tué 25 personnes et contaminé près de 4 000 personnes, a indiqué l'ONU citant une déclaration de l'Organisation mondiale de la santé vendredi. ).

La maladie s'est propagée après la consommation d'eau contaminée par l'explosion de canalisations d'égout dans deux quartiers de Harare, la capitale, selon la même source.

"L'épidémie se propage rapidement à Harare, la capitale, qui compte plus de 2 millions d'habitants", a déclaré le porte-parole de l'OMS, Christian Lindmeier, cité par l'ONU.

Selon lui, entre 400 et 700 cas suspects sont répertoriés quotidiennement dans la capitale zimbabwéenne.

L'épidémie a éclaté pour la première fois dans la capitale et des cas ont ensuite été confirmés dans six des dix provinces du pays, rapporte l'ONU, indiquant qu'à Harare, il s'agit de Glenview, une banlieue densément peuplée. peuplé abritant une zone commerciale active et une population très mobile, qui est l’épicentre de l’épidémie.

Appelant l'attention sur l'urgence d'intervenir pour enrayer la propagation de l'épidémie, le directeur régional de l'OMS pour l'Afrique, Matshidiso Moeti, a déclaré dans un communiqué: "Quand le choléra frappe une métropole comme Harare, nous devons travailler rapidement avant qu'il échappe au contrôle ".

En réponse à la propagation de la maladie, l’OMS et les autorités zimbabwéennes ont intensifié la riposte à l’épidémie de choléra, a déclaré Christian Lindmeier.

"Le gouvernement du Zimbabwe a déclaré l'état d'urgence et travaille avec des partenaires internationaux pour développer rapidement des mesures de lutte contre le choléra, notamment améliorer l'accès à l'eau potable dans les communautés les plus touchées et le démanteler."

L'OMS a également fourni aux centres de traitement du choléra des kits de choléra contenant des solutions de réhydratation orale, des fluides intraveineux et des antibiotiques. et tuant 4 000 "tandis que" plus de 150 000 cas et 3 000 décès dus à la maladie ont été signalés dans 17 pays africains ".

AA

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.