nouvelles (1)

Newsletter

Voici qui doit payer la taxe automobile maintenant

Redémarrée à pleine capacité dès le premier jour de septembre après une longue pause et mille reports dus au Covid, la machine fiscale se réactive évidemment aussi pour la collecte des taxe automobile.

Ainsi, puisqu’il n’y a même plus le blocage de l’envoi des dossiers, toute personne en situation d’endettement peut voir cette documentation livrée à son domicile et doit également payer les arriérés relatifs à la taxe foncière. Ceci, bien entendu, uniquement dans le cas où les factures d’impôt relatives n’ont pas des caractéristiques telles qu’elles doivent figurer dans la liste de celles de moins de 5 mille euros destinées à l’extrait : dans ce cas il est fait référence uniquement aux factures relatives à la décennie 2000 – 2010 et aux contribuables qui peuvent justifier d’un revenu de la période d’imposition 2019 inférieur à 30 000 euros bruts par an (50 000, en revanche, pour les entreprises).

Qui doit payer

Le moyen le plus sûr de savoir si vous êtes débiteur est de passer directement par le portail duAgence des revenus – Collecte et voir la rubrique “Vérifiez votre situation”. Pour y accéder, il est nécessaire d’être en possession des identifiants spécifiques fournis par le Système Public d’Identité Numérique (Spid), par la Carte d’Identité Electronique (Cie), par le PIN INPS (qui sera valable jusqu’au 30 septembre 2021 ), par la Carta Nazionale dei Servizi (Cns) ou par code fiscal accompagné du mot de passe et du code PIN fournis par l’administration fiscale.

Une fois sa position vis-à-vis de l’administration fiscale vérifiée, le contribuable a la possibilité d’effectuer le paiement en ligne, mais aussi d’activer un acompte sur les éventuels arriérés ou de suspendre le recouvrement de ceux-ci s’il estime ne pas être en situation d’endettement. En toute légitime défense, il est donc possible de décider d’interrompre également le paiement de la dette de la taxe automobile, en suspendant son collection en ligne, si vous êtes sûr que le montant indiqué sur le compte de taxes ou dans l’avis de paiement n’est pas dû.

Après le début de cette procédure, bien entendu, ce sera l’Entité créancière qui procédera à des vérifications supplémentaires pour clarifier la situation du contribuable.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT