Home » Voici les gros projets qui vont créer la première boucle de transports en commun autour de Toulouse

Voici les gros projets qui vont créer la première boucle de transports en commun autour de Toulouse

by Nouvelles
Plusieurs projets de Tisséo vont permettre de créer une boucle autour de Toulouse d’ici 2028. (©Romain Saada/Tisséo)

Aller en transports en commune de Colomiers à Labège, de Colomiers à Portet ou encore  de l’Union à Ramonville, le tout sans obligatoirement passer par le centre-ville de Toulouse…

De la banlieue vers le centre-ville de Toulouse

C’était quasiment impossible jusqu’à présent. De l’âge d’or des premiers tramways au début du XXe siècle jusqu’à la réalisation des deux premières lignes de métro de Toulouse, c’était en effet toujours des liaisons de la banlieue vers le centre de Toulouse qui avaient été privilégiées.

D’abord vers les quartiers périphériques de la Ville rose au temps du tramway (Ponts-Jumeaux, Barrière de Paris, Saint-Agne…) puis vers des villes de l’agglomération quand cette dernière s’était étendue.

Une boucle autour de Toulouse

Cette situation va changer dans les prochains mois et les prochaines années.

Pour la première fois de l’histoire des transports en commun à Toulouse, Tisséo constitue un réseau en « toile d’araignée » avec de grosses lignes structurantes qui vont aller de la banlieue… à la banlieue.

Plusieurs projets en train d’aboutir ou en cours d’étude vont bientôt initier une ceinture autour de la ville et faciliter les trajets de ville à ville.

À ce titre, le projet le plus structurant est celui de la « ceinture sud » qui va permettre de contourner Toulouse par le sud à la fin de l’année 2021.

De Colomiers à Montaudran

Présentée à la fin de l’année 2018, cette ceinture permettra de contourner Toulouse, de Colomiers à Montaudran, en passant par Basso-Cambo, l’Oncopole et l’université Paul Sabatier.

Pour la concrétiser, ce sont trois projets de transport en commun qui ont été mis bout à bout.

Le premier maillon de la chaine est la ligne de bus qui va de l’université Paul-Sabatier à Montaudran en s’appuyant sur la Liaison Multimodale Sud-Est (LMSE) qui relie Ramonville aux quartiers situés au sud-est de Toulouse.

Le téléphérique, maillon central

Le deuxième maillon sera la ligne de téléphérique Téléo, entre Paul-Sabatier et l’Oncopole. Un projet qui doit être mis en service fin 2021 et qui permettra de franchir le coteau de Pech-David en aérien, par des télécabines, en quelque dix minutes, de 5h15 à minuit. Un parking-relais de 500 places est en cours de réalisation au niveau de l’Oncopole.

Débuté en juillet 2019, le chantier du téléphérique urbain devrait aboutir d’ici la fin de l’année à Toulouse. Il constituera un maillon essentiel de la future ceinture sud de Toulouse.
Débuté en juillet 2019, le chantier du téléphérique urbain devrait aboutir d’ici la fin de l’année à Toulouse. Il constituera un maillon essentiel de la future ceinture sud de Toulouse. (©Tisséo)

Un bus transversal en septembre

Dans le prolongement du téléphérique, au sud-ouest de Toulouse, c’est la réalisation d’un axe transversal en bus, long de 15 kilomètres, qui va permettre de relier l’Oncopole à la gare SNCF de Colomiers en passant par Basso-Cambo où un parking-relais est en cours de construction.

Cette nouvelle ligne de bus qui sera mise en service en septembre a pour objectif  « la desserte des zones d’emplois ». Tisséo la destine « aux actifs et aux élèves et étudiants ».

L’autorité organisatrice des transports en commun de l’agglomération toulousaine détaille :

« La ligne ne desservira pas de pôles commerciaux majeurs mais plusieurs sites et équipements à fort potentiel pour 24 000 habitants et 42 500 emplois. Sa vocation principale sera de permettre les déplacements pour motifs non obligés. La fréquence sera de dix minutes en heure de pointe mais diminuera à un bus toutes les 30 minutes en heure creuse. L’amplitude horaire de fonctionnement sera de 6h à 21h, du lundi au vendredi ».

Colomiers-Montaudran en 1h en transport fin 2021

« Cette nouvelle transversale est un enjeu de court terme qui va permettre aux usagers d’éviter le centre-ville de Toulouse qui est jusqu’ici un passage obligé pour se rendre de l’ouest au sud-est de Toulouse. En fonction du trafic, on vise en moyenne 40 minutes pour faire Colomiers (gare)-Oncopole, 10 minutes de téléphérique, et 12 minutes de Paul Sabatier à Montaudran. Soit, au total, environ 60 minutes pour relier Colomiers à Montaudran, en comptant les correspondances », expliquait le président de Tisséo, Jean-Michel Lattes, fin 2020.

Pour arriver à de tels temps, des travaux pour créer des portions où les bus sont prioritaires, ont été réalisés.

Voici le tracé de la future ligne de bus, maillon Ouest de la future « Ceinture Sud »

La ligne qui doit relier Colomiers à l'Oncopole entrera en service en septembre 2021.
La ligne qui doit relier Colomiers à l’Oncopole entrera en service en septembre 2021. (©Tisséo)

Dans le futur, au-delà de 2030, et si la ceinture sud est un succès de fréquentation, Tisséo pourrait prolonger le téléphérique vers Basso-Cambo. Les terrains le long du tracé envisagé ont été gelés et le terminus de Basso-Cambo est adapté à une possible arrivée du téléphérique.

Un bus Borderouge-Rangueil à l’est

À l’Est de la Ville rose, l’heure est aussi à la création d’une liaison de quartier à quartier et c’est là aussi une bonne nouvelle pour les usagers qui souhaitent se rendre du nord-est au sud-est de la Ville rose en transports en commun, sans obligatoirement passer par le centre-ville.

En septembre 2024, selon le calendrier annoncé par Tisséo, une nouvelle ligne Linéo 12 reliera Borderouge à Rangueil via un tracé de 14,5 kilomètres qui comportera 36 arrêts. Ce tracé longera longuement le périphérique.

La ligne Linéo 12 sera la ligne transversale pour l'est toulousain. Elle entrerait en service en septembre 2024.
La ligne Linéo 12 sera la ligne transversale pour l’est toulousain. Elle entrerait en service en septembre 2024. (©Tisséo)

Plusieurs quartiers desservis

La « ligne express » desservira des quartiers en plein développement comme Borderouge, Montaudran ou encore Guillaumet, mais aussi des quartiers résidentiels éloignés du métro comme Soupetard, le bas du quartier Limayrac, St-Exupéry Bréguet et Rangueil.

Le projet, acté le 7 avril 2021 « dessert dans un rayon de 400 mètres, 46 000 habitants, 18 000 emplois et plus de 5000 collégiens/lycéens (données 2013). Le Linéo 12 reprend tout ou partie des itinéraires des lignes de bus actuelles n°19, 23, 36, 37. Il va donc entrainer une adaptation de ces lignes de bus », explique Tisséo.

La 3e ligne pour boucler la boucle

Pour boucler la boucle, après le contournement sud qui sera effectif fin 2021 et le contournement est qui entrerait en service en 2024, Tisséo compte boucler la boucle avec la 3e ligne de métro qui devient la liaison transversale nord dans le projet global proposé par Tisséo d’ici 2030.

Pour rappel, la troisième ligne doit relier Colomiers à Labège via un tracé de 27 kilomètres et de 21 stations. La ligne desservira plusieurs pôles économiques.

Le tracé de le 3 ligne de métro dont la mise en service est annoncée en 2028

Le projet de troisième ligne de métro doit être mis en service en 2028 selon le calendrier annoncé par Tisséo. La ligne fera 27 kilomètres de longueur via 21 stations pour relier Colomiers à Labège.
Le projet de troisième ligne de métro doit être mis en service en 2028 selon le calendrier annoncé par Tisséo. La ligne fera 27 kilomètres de longueur via 21 stations pour relier Colomiers à Labège. (©Tisséo)

2028 : une première circulaire complète

En 2028, c’est donc un premier maillage de réseau en circulaire qui sera proposé aux habitants de l’agglomération. Un maillage qui reliera directement en transports en commun la seconde ville du département, Colomiers, à d’autres villes de banlieues comme Tournefeuille, Ramonville ou Labège.

Les usagers pourront aussi passer directement de Ramonville à Labège en transports en commun. Les communes du nord toulousain seront mieux desservies avec l’arrivée du métro et la mise en service d’une ligne express Linéo vers Fenouillet.

Autant de lignes qui vont rebattre les cartes des liaisons en transports en commun dans l’agglomération.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.