Home » Vlhová compare Magoni avec le nouvel entraîneur : Alors je pense, Dieu merci

Vlhová compare Magoni avec le nouvel entraîneur : Alors je pense, Dieu merci

by Nouvelles

hier 11:35
|

Après la saison de rêve, la skieuse slovaque Petra Vlhová devra relever de nouveaux défis et les troisièmes Jeux olympiques.

Elle préparait la nouvelle année en Italie, mais elle n’a pas non plus raté les pistes suisses. A moins de deux semaines du début de la saison, il sent qu’il a besoin de quelques jours de plus dans la neige. Elle terminera ses préparatifs en Autriche, où l’attendent les premières courses de Coupe du monde, un énorme slalom à Sölden.

Il y a un an, elle est partie avec la troisième place, cette fois elle aimerait commencer un peu mieux. “Les premiers tours à Sölden n’ont pas fonctionné pour moi, alors maintenant j’essaie de mieux me préparer. Si je veux gagner, j’ai besoin des deux tours pour ça. Je suis assez bon dans ce dernier cas, ” a déclaré Vlhová après la conférence de presse.

La difficulté plus élevée de la piste de Vlhová ne gêne pas, au contraire, en cas de météo idéale, c’est l’une de ses préférées. “Je pense que cela me convient parce que j’aime les collines difficiles. J’ai la technique et la force nécessaires pour cela. Mais bien sûr, de nombreux facteurs peuvent influer sur cela. On verra quelles seront les conditions. L’année dernière, il y avait du brouillard au 1er tour. En général, la côte est difficile aussi parce qu’elle est haute, donc on est un peu essoufflé quand on descend, mais je pense que ça me convient. »

Outre une météo plus clémente, les athlètes devraient également se réjouir du meilleur paysage des spectateurs, qui était absent l’an dernier en raison de mesures épidémiologiques. Selon Skiweltcup.tv, environ 5 000 fans sont attendus cette fois. “S’ils le permettent, je serai heureux d’avoir des fans là-bas. J’espère que ça bouge un peu et que les gens peuvent marcher. »

Après une course-poursuite exigeante et éprouvante derrière des points et un gros globe de cristal, Vlhová s’est régénéré et entame une nouvelle année de bonne humeur. Mais il ne veut pas encore dépasser avec les résultats. « Je me sens bien en slalom géant et en slalom, mais aussi dans les disciplines de vitesse. Nous essaierons de faire de notre mieux et de trouver une forme pour que cela se passe le mieux possible à Sölden.

Je ne peux pas prédire à quoi cela ressemblera. Je ne peux qu’évaluer mes sentiments. Maintenant, j’attends avec impatience la course et le fonctionnement d’être ensemble. J’ai une super équipe, je ris beaucoup, je suis encore plus heureux qu’avant. De cette façon, il est également transféré sur les skis, donc cela me remplit davantage. »

Nouveau coach et changement de priorités

Il ne fait aucun doute que le skieur slovaque sera le vainqueur de la Coupe du monde sous le regard des fans et des rivaux. La curiosité des amateurs de ski alpin sera probablement plus axée sur la défense des résultats de l’année dernière, puisque la leader du classement général a mis fin à sa collaboration de longue date avec l’entraîneur italien Livio Magoni, avec qui elle a remporté tous les succès précédents des campagnes de médailles au Championnats du monde aux petits globes.

Des discussions publiques sur la question de savoir si le Suisse Mauro Pini sera un remplaçant approprié pour Vlhová, mais ajoute en même temps que ce changement était nécessaire et s’est avéré utile. “Il est normal qu’une personne compare, et je ne blâmerai pas les gens quand ils comparent que c’était différent avec Livio et Mauro. Mais ils doivent respecter que c’était ma décision. C’est la vie. Maintenant, je suis heureux, j’avais besoin de ce changement. Je le voulais aussi. Ce n’était pas facile. Je les compare aussi parfois, et puis je pense, Dieu merci. »

Mauro Pini à Petra Vlhová.

Source : instagram.com/petravlhova13

Parallèlement au changement de certains membres de l’équipe, après la victoire au classement général en Coupe du monde, il y a eu aussi des changements de plans, de programme estival, mais aussi de priorités. “Immédiatement après la saison, je suis parti en vacances, où je me suis reposé. Puis j’en ai attrapé un autre. J’en avais besoin. Le repos était très important, aussi au détriment du ski moins. Au final, c’est moi qui dois donner de la performance. Il faut qu’il me remplisse pour que j’y mette tout pour ne pas venir sur la colline avec le dégoût et la pensée : « Dieu, encore ».

Je ne pense pas au nombre de courses et où j’irai, si elles annuleront la discipline ou non. Ce qui sera, ce sera, je ferai de mon mieux. La priorité ne sera certainement pas un gros globe, mais je me concentrerai sur la Coupe du monde. Et à l’approche des Jeux olympiques, il en va de même. »

Il ne suit pas les adversaires

La compétition dans la lutte pour les podiums sera nombreuse cette année aussi dans toutes les catégories. Mikaela Shiffrin, la détentrice du petit globe de slalom, Katharina Liensberger, se présentera pour des triomphes dans les disciplines techniques, et après avoir fait face à des problèmes de santé, Michelle Gisin et Wendy Holdener se battront également. Les batailles de vitesse ne manqueront pas entre Lara Gut-Behrami, Sofia Goggio et Corinne Suter.

Cependant, Petra Vlhová ne prête pas beaucoup d’attention à ses adversaires, elle préfère investir son temps dans son propre développement et progrès sportifs. “Oui, je les remarque, mais je ne m’attarde pas du tout sur ce qu’ils font et comment ils le font. Quand nous nous entraînerons peut-être ensemble quelque part, je les regarderai, mais je me concentrerai avant tout sur moi-même. »

Elle a également limité ses contacts sur les réseaux sociaux, avant même la bataille pour le gros globe. “Je ne regarde que Shiffrin et quelques gars sur Instagram. L’année dernière, j’ai arrêté de regarder les autres concurrents. Je veux vraiment donner le plus d’efforts possible pour pouvoir avancer et aller au maximum. J’ai encore des objectifs que je veux atteindre et j’y travaille. En regardant les autres, je ne peux pas m’en empêcher. »

IL N’Y A PAS DE POURBOIRE – CINQ C’EST SKI

Petra Vlhová entrera dans la saison avec le partenaire titulaire de la First Betting Company Niké. “Si nous voyons que Petre va aider quelque chose, que Petra en a besoin, alors je vous assure que nous la chouchouterons un peu, elle aura des avantages avec nous. Niké devient son plus grand partenaire. Je pense que même maintenant, nous apporterons une contribution significative à son succès, ce qui plaira à toute la Slovaquie », a promis le PDG Nike Doc. Ing. Otto Berger CSc.

Un fan ordinaire enregistrera les changements les plus significatifs de la coopération entre Nike et Petra Vlhová sur une nouvelle combinaison et un nouveau casque de course. “Tout au long de la saison, Petra sera représentée par le branding de Nike, mais par sa propre marque. Nous pensons que les gens apprécieront que nous nous soyons passés à l’arrière-plan et que nous ayons rendu à Peter l’hommage qu’il mérite en tant que figure la plus importante de notre sport. » a déclaré le directeur exécutif Nike Ing. Romain Berger.


Voir aussi Petra Vlhová pour la formation militaire.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.