VIDÉO - Saint-Benoît : La laverie Réuniblanc ravagée par un incendie

VIDÉO - Saint-Benoît : La laverie Réuniblanc ravagée par un incendie

le

SAINT-BENOÎT. En fin de soirée hier soir, la bataille de sapeurs-pompiers contre les flammes étaient encore durer plusieurs heures avant que le feu a finalement été mis sous contrôle.

reportage vidéo de Willy Fontaine :

a Déclaré peu après 20h selon les habitants, un incendie d’origine inconnue a complètement détruit la blanchisserie industrielle Réuniblanc, le leader du marché dans l’île et situé dans la zone industrielle de Bras-Fusil. Créée en 2004, la société emploie 45 personnes, toutes originaires de l’Est, et une majorité de Saint Benoît.
Un important dispositif placé sous le commandement du capitaine Olivier Fontaine a été déployé sur le site, avec la mobilisation de 50 hommes de la caserne de Saint-Benoît de Port. La priorité des soldats du feu, d’éviter la propagation des flammes et de tenter de sauver ce qui peut l’être afin de connaître les horaires et les véhicules stationnés à l’arrière du bâtiment de 3000 m2. Selon les soldats du feu, de l’ensemble de l’appareil industriel a été détruit par les flammes. Selon des témoins, le feu serait parti de l’intérieur du bâtiment, heureusement vide au moment de la catastrophe. La dernière employés avaient quitté leur poste de travail vers 17: 30.
Pour le gestionnaire de l’entreprise, John Deleflie, rencontré hier soir sur le site, la priorité doit aller maintenant à la poursuite de l’activité par pliage de l’ensemble de la production et de la valeur maximale du personnel à l’autre site de production du groupe (Interlinge), basé à Saint-Paul. Une priorité : éviter au maximum le chômage technique pour les 45 employés en fonction au lavage.

Le gestionnaire de déjà lancé un appel à ses clients pour leur ” compréhension “. Parmi eux, le GHER, l’EPSMR, Air Austral, ou des hôtels de l’île. Au total, le groupe emploie plus d’une centaine de salariés. La société a dû investir plus de 700 000 euros de nouveaux équipements dans la buanderie de bénédictin.
Aucune hypothèse n’est privilégiée hier soir pour expliquer les causes de l’incendie. L’enquête a été confiée à la gendarmerie de Saint-Benoît.

P. M.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.