VIDÉO - Johnny Hallyday: «cette phrase inouïe» prononcé par le rockeur lorsqu’il est impressionné par son enterrement

Johnny Hallyday était persuadé qu'il allait mourir seul et qu'il était enterré, selon les confidences d'Yves Bigot qui a pris la parole ce vendredi 9 Johnny made in France diffusé sur France 3.Johnny Hallyday était un homme complexe, dont la vie n'a pas été simple. Enfant, il est abandonné par ses parents. Son père d'abord, sa mère qui confie sa garde à l'auto trop occupé par son emploi. C'est Hélène Mar, la belle-sœur de sa mère qui l'élève. Un trou dans son cœur qu'il n'a jamais pu créer. «Il y a un mal de vivre depuis toujours», confie le journaliste Yves Bigot. "L'absence de son père, c'était une obsession, il parle tout le temps". Quand son père renoue le contact avec le fils, c'est quand devint célèbre. Evidemment, il n'a jamais vraiment eu confiance en l'homme qui était son père, d'ailleurs, il n'a jamais pensé qu'il était fils, et est mort traumatisé Johnny.Le journaliste Yves Bigot raconte dans l 'émission Johnny made in France, une anecdote très étrange et révélatrice. Il rencontre Johnny après un concert à Bruxelles. Le chanteur déclare: «de toute manière, je finirai comme mon père, il n'y aura personne à mon entrain». C'était l'une des peurs de Johnny Hallyday. Depuis le ciel, le chanteur doit être rassuré. Ses obsèques ont été suivies par des millions de téléspectateurs, des millions de personnes sont massées dans la rue pour lui rendre un dernier hommage et l'église de Madeleine était bondée, le 9 décembre 2017, lors de l'hommage populaire. S'il vous plaît d'être rassuré, Johnny Hallyday aurait dû regarder du côté des ventes d'albums, pour que ses fans ne l'aient pas oublié. Ils sont, là-aussi, des millions à avoir acheté l'album pos monstre, c'est l'amour. Photos Crédits: Abaca

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.