Veolia ouvre une enquête interne sur l'eau de la région parisienne deal - Reuters

* Enquête sur l’offre d’assainissement des eaux usées de la région parisienne * Le personnel de Veolia a rencontré des soumissionnaires italiens * Le Monde rapporte que le procureur de Paris entame une enquête PARIS, 13 mars (Reuters) – Le groupe français de l’eau et des déchets Veolia a annoncé mardi avoir ouvert une enquête interne suite à des tentatives de corruption liées à un contrat de gestion des eaux usées dans la région de Paris. Le quotidien français Le Monde a rapporté mardi que la firme italienne Passavant avait porté plainte auprès d’un tribunal de Paris pour tentative de corruption par deux employés d’OTV, une filiale de Veolia. Le journal indique que les deux employés d’OTV ont offert à Passavant 30 millions d’euros pour ne pas engager de poursuites judiciaires contre la victoire de Veolia sur le contrat de traitement des eaux usées de la région Ile-de-France. “Notre directeur général, Antoine Frerot, a demandé à notre compliance officer de lancer une enquête interne sur les commentaires et actions attribués par Le Monde aux dirigeants d’OTV”, a déclaré une porte-parole de Veolia. Veolia a confirmé que des rencontres avaient eu lieu entre les deux employés d’OTV et les employés de Passavant et que ces rencontres avaient eu lieu à la demande de Passavant. Veolia a déclaré que Frerot n’avait pas été au courant de ces réunions. “Le groupe Veolia compte plus de 1 600 unités consolidées et emploie 163 000 personnes dans 50 pays. OTV est l’une de ces unités “, a déclaré Veolia dans un communiqué. Le Monde a également rapporté que le procureur financier national (Parquet National Financier, PNF) avait lancé une enquête sur l’affaire. Un porte-parole du PNF a refusé de commenter. Veolia a déclaré ne pas être au courant d’une enquête judiciaire. Un avocat du patron de Passavant, l’entrepreneur italien Marco Schiavio, a déclaré à Reuters que Schiavo avait des enregistrements de conversations datant de 2015 montrant que les employés d’OTV avaient essayé de l’empêcher de porter plainte. L’avocat, Pierre-Alexandre Kopp, a également déclaré qu’il porterait plainte auprès des autorités françaises de la concurrence à propos de l’affaire. Le litige porte sur un contrat de 341 millions d’euros pour l’exploitation d’une usine de traitement des eaux usées à Clichy-la-Garenne, au nord de Paris, qui a été attribué à l’unité Veolia OTV par le Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne (Siaap). Le Monde a déclaré que Passavant avait perdu l’offre en dépit d’offrir un prix inférieur et prévoyait une action en justice en conséquence. Siaap n’a pas pu être joint immédiatement pour commenter. (Reportage de Geert De Clercq et Simon Carraud, édité par Pritha Sarkar)

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.