Validité permanente du certificat de naissance pour alléger le fardeau des Philippins

MANILLE – La mesure proposée visant à obtenir la validité permanente des certificats de naissance vivante, de décès et de mariage allégera le fardeau des “Philippins ordinaires”, a déclaré jeudi un responsable de la Commission des droits de l’homme (CHR).

La directrice exécutive du CHR, l’avocate Jacqueline Ann de Guia, a salué dans un communiqué l’approbation du projet de loi du Sénat n° 245, également connu sous le nom de loi sur la validité permanente des certificats de naissance, de décès et de mariage vivants, en troisième et dernière lecture.

“La Commission soutient pleinement ce projet de loi car il allégera considérablement le fardeau des citoyens ordinaires, en particulier ceux qui viennent de régions éloignées, d’investir leur temps, leur argent et leurs efforts sur des documents d’état civil qui devraient être aussi immuables et légitimes que leur droit à la reconnaissance », a déclaré de Guia.

“Nous nous félicitons de ce développement inclusif et demandons instamment sa ratification immédiate afin que le président puisse le signer”, a-t-elle ajouté.

De Guia a cité les avantages de la mesure qui “annule catégoriquement l’exigence de certaines institutions gouvernementales et privées d’obtenir et de soumettre ces documents dans un délai de validité de six mois en raison de l’expiration de son document de sécurité”.

Ces certificats sont délivrés et certifiés par l’Autorité philippine des statistiques (PSA) et l’Office national des statistiques (NSO).

«Le projet de loi stipule que tant que le document officiel reste intact, lisible et contient visiblement les éléments d’authenticité et de sécurité, il aura une validité permanente quelle que soit la date d’émission et sera reconnu et accepté dans toutes les transactions ou services gouvernementaux ou privés. exigeant la présentation de celui-ci, comme preuve de l’identité et du statut juridique d’une personne », a noté de Guia.

En vertu de cette mesure, il sera interdit à tous les bureaux gouvernementaux, entreprises privées, écoles et entités non gouvernementales d’exiger des certificats de naissance, de décès ou de mariage nouvellement délivrés à ceux qui font affaire avec eux.

Le projet de loi a été approuvé avec 21 votes affirmatifs, aucun vote négatif et aucune abstention au Sénat.

La Chambre des représentants a également approuvé la mesure de contrepartie en juin de l’année dernière.

La chambre a adopté par vote vocal le projet de loi 9175 de la Chambre, qui vise à établir un système efficace pour fournir des copies des documents de l’état civil en supprimant les processus et les exigences dupliqués impliquant la délivrance et l’utilisation de ces documents.

Le comité bicaméral de la conférence doit délibérer sur le projet de loi. (PNA)

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Page introuvable

Page introuvable Votre vie privée En cliquant sur “Accepter tous les cookies”, vous acceptez que Stack Exchange puisse stocker des cookies sur votre appareil et

ADVERTISEMENT