Val-d’Oise : le pass sanitaire exigé à l’entrée des huit centres commerciaux de plus de 20 000 m²

| |

La mesure était dans l’air depuis plusieurs jours en raison de la dégradation des indicateurs. C’est désormais officiel, à partir de ce lundi, le pass sanitaire sera exigé à l’entrée des centres commerciaux du Val-d’Oise de plus de 20 000 m². L’arrêté préfectoral a été pris ce samedi. Une décision qui fait suite à la hausse du taux d’incidence, qui n’a cessé d’augmenter depuis plusieurs jours. Le département est ainsi passé de 179 nouveaux cas positifs pour cent mille habitants le 6 août dernier à 200 ce samedi. « Dans le Val-d’Oise, à l’instar du territoire national, la situation sanitaire s’est de nouveau dégradée ces dernières semaines, explique la préfecture. Dans le département, le taux d’incidence, en constante hausse, est depuis ce jour supérieur à 200, seuil à partir duquel le gouvernement a demandé à ce que les préfets imposent par arrêté l’application du pass sanitaire dans les centres commerciaux de plus de 20 000 m². »

Huit centres du département sont concernés par l’arrêté : Côté Seine, à Argenteuil, les 3-Fontaines, à Cergy, Ikea, à Franconville et Gonesse, Leclerc Modo, à Moisselles, Carrefour, à Saint-Brice-sous-Forêt, MyPlace, à Sarcelles, et les portes de Taverny.

Une décision qui ne fait pas l’unanimité parmi les clients et les commerçants des différents centres. Et notamment ceux croisés ce dimanche matin dans les allées clairsemées des 3-Fontaines, à Cergy. Côté boutiques, beaucoup craignent un effet négatif sur les ventes.

«Le vrai test ce sera la fin du mois d’août»

« Il y aura beaucoup moins de monde, craint Emma, vendeuse d’une boutique de prêt-à-porter. On ne sait pas encore l’importance de la perte, mais il y en aura une, c’est sûr. » « On s’en doutait, mais ça prend tout le monde court, précise Isabelle, dans une autre boutique de vêtements. La crainte, c’est que les gens aillent dans des centres plus petits. On va voir l’incidence dès lundi, même si ce n’est pas forcément une semaine représentative. Le vrai test, ce sera la fin du mois d’août. »

Une inquiétude partagée par Aramata, vendeuse dans une boutique d’accessoires. « On est choqués, souffle la jeune femme, rencontrée un peu après midi. Plusieurs clientes m’ont déjà dit qu’elles ne viendraient plus. Déjà qu’il n’y a personne en cette période… Depuis ce matin, j’ai vendu pour 44 euros… » « À part du rangement, je ne sais pas ce qu’on va faire, lâche Amadys, employée d’une bijouterie. On espérait une remontée en septembre, avec peut-être l’arrêt du télétravail pour retrouver des clients. Ça va être compliqué. »

Chez les clients, les avis sont partagés. « On est prévenus depuis longtemps, souffle Michelle en sortant du centre. Moi j’ai mon pass. Si vous ne voulez pas vous faire vacciner, c’est votre droit, mais vous savez à quoi vous attendre. » « C’est normal, glisse Abou. Moi je me suis fait vacciner dès que j’ai pu. C’est la seule façon de sortir de tout ça. »

«Tout Cergy fait ses courses ici»

Croisés dans les allées, Ghislain et Marie-Laure discutent justement du sujet. « Je ne trouve pas ça normal, soupire le jeune homme. Ils font tout pour nous obliger à nous vacciner. On ira ailleurs, dans les petits magasins. » « Le gouvernement devrait privilégier le dialogue, préconise un couple de retraités. Dès qu’on force les gens, ils se braquent. »

Certains regrettent la mesure, mais se montrent résignés. « Je suis totalement contre, mais on n’a pas le choix, lâche Maëva, jeune mère de famille qui a reçu sa première dose de vaccin. On vit en dictature. Mais si on ne veut pas s’empêcher de vivre, il faut le faire. Sinon on ne peut plus rien faire. »

La présentation du pass devra se faire à l’entrée du centre. Le certificat sera donc nécessaire également pour se rendre jusqu’au magasin Auchan. « Comment on va faire pour manger, s’inquiète déjà Dahya. Les boutiques, on peut s’en passer. Mais l’alimentaire, c’est différent. Tout Cergy fait ses courses ici. »

Previous

1 309 nouveaux cas, pour un total de 274 155

prix fous et ruée vers les stocks- Corriere.it

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.