"Une tentative d'intimidation"

0
10

Crédit: Benoit Peyrucq / AFP

Révolution permanente : Bonjour, pouvez-vous vous présenter rapidement et expliquer pourquoi vous avez été convoqué?

Thomas : Je m'appelle Thomas, j'ai 30 ans et j'ai reçu hier un courrier électronique étrange dont l'objet, très sobre, était: "ENQUÊTE DE LA POLICE – URGENT". Dans le courrier, un officier de la brigade de lutte contre la criminalité a expliqué qu'il souhaitait m'auditionner dans le cadre d'une enquête préliminaire pour "faits d'abus de confiance" en ma qualité de donateur au soutien de Christophe Dettinger.

J'ai été assez surpris, d'abord parce que le courrier était un groupe de courrier avec tous les autres destinataires postés (plus de 200!). Ce que je pensais être très amateur et loin d'être confidentiel comme spécifié dans le courrier! Tout d’abord, j’ai pensé à une blague ou à une arnaque, à l’instar d’autres destinataires qui ont répondu au courrier électronique en se méfiant. Mais j'ai finalement vu qu'il s'agissait bien d'un email officiel de la police! Et en effet, il s'avère que j'ai donné le pot à Christophe Dettinger en janvier dernier.

RP : En savez-vous plus sur le contexte et la nature de cette convocation?

Thomas : En parcourant la presse, j'ai pu me rendre compte que la convocation avait été organisée dans le cadre d'une enquête visant à décider du paiement ou non du pot pour Leetchi Christophe Dettinger.

A l'époque, le minou avait collecté près de 130 000 € mais a finalement été fermé sous la pression du gouvernement. Depuis lors, à l'instar de tous les autres donateurs, je n'avais plus entendu parler de ce qu'il était advenu de notre argent. Il s'avère que le 19 juin, le juge des référés doit décider si la famille Dettinger sera en mesure de recevoir l'argent. Selon RTL, la police chercherait à comprendre pourquoi les donateurs ont voulu soutenir Christophe Dettinger, et comment cela va influencer la décision du juge. Je n'en ai aucune idée.

RP : Et quant à la nature de la convocation?

Thomas : Sur le site de RTL, des témoins parlent d'un email évoquant une "convocation". Dans celui que j'ai reçu, les choses sont moins claires puisque l'intervieweur explique que la police souhaite auditionner tous les destinataires du courrier électronique en tant que témoin. au cas où ils pourraient venir à Paris à deux dates bien définieset presque du jour au lendemain! Le caractère obligatoire est donc loin d'être évident.

En tout cas, si j'ai bien compris, il s’agit de collecter des éléments pour valider ou non le paiement du prize pool en s’appuyant sur le témoignage des donateurs. Selon la presse, certains donateurs ont été contactés par courrier électronique: "Pourquoi avez-vous souscrit un don au chat Leetchi au profit de Christophe Dettinger?"et"À quelle date êtes-vous abonné et quelle était la raison du pot sur le site?En fait, je pense que ce n'est pas une véritable convocation mais que la police a laissé le doute planer pour avoir un maximum de personnes.

Cependant, un avocat interrogé par La Dépêche a expliqué que c'était un " détournement de procédure Ajout de cela " aucun des (donneurs) ne peut aider à déterminer s'il y a eu abus de confiance Et même en parlant de la volonté de l’État de pression "et D & # 39;" intimidation "!

RP : Que pensez-vous de tout cela?

Thomas : Pour ma part, étant donné la nature très vague de cette procédure et le retard pris, je ne me présenterai pas pour être auditionné. La méthode me scandalise autant que je trouve honteux que le gouvernement et Leetchi suspendent le pot de Dettinger, et j'espère que la famille obtiendra une indemnisation.

Ce procès est très politique. En janvier, Christophe Dettinger était un symbole du mouvement, il incarnait la résistance à la violence policière et la combativité du mouvement qui a surpris tout le monde en reprenant après les vacances. C’est pourquoi tant de gens l’ont soutenu à l’époque et les enquêteurs le savent bien.

De plus, ce sont aussi les souhaits du gouvernement qui vont être exaucés. Au début du mois de janvier, Marlène Schiappa avait déclaré qu'il était "souhaitable" de "savoir qui avait donné ce pot", car ce soutien financier à la famille Dettinger était "une forme de complicité". À l'époque, cela provoquait beaucoup d'indignation.

Le plus troublant est qu'ils utilisent cette enquête pour convoquer des donneurs et éventuellement obtenir des informations spécifiques à leur sujet. Sans parler de Leetchi, qui après avoir obéi à l'Etat en retirant le minou donne la liste des donneurs à la police. Pour ma part, je pense que c’est clairement une tentative d’intimidation contre tous ceux qui, par le soutien contre la répression qui a sévi contre Dettinger, ont voulu manifester leur solidarité avec les milliers de vestes jaunes blessés et mutilés. .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.