Une tempête de neige tue au moins 8 alpinistes au Népal

KATHMANDU, Népal – Au moins huit alpinistes, dont un détenteur du record du monde sud-coréen, ont été tués après une violente tempête de neige dans leur campement dans les montagnes de l'Himalaya au Népal, ont annoncé samedi des responsables.

Les alpinistes, quatre sud-coréens qui prévoyaient de franchir le mont Gurja, d'une hauteur de 24 000 pieds, et leurs quatre guides, sont morts vendredi après être tombés d'une falaise lors de la tempête, a annoncé samedi le ministère sud-coréen des Affaires étrangères. Des responsables népalais ont déclaré que les corps des guides locaux de l'équipe avaient également été repérés à partir d'un hélicoptère.

Un cinquième alpiniste originaire de Corée du Sud avait disparu et craignait d'être mort.

C’est l’accident le plus meurtrier qui ait frappé la communauté de l’escalade au Népal depuis 2015, quand une avalanche a déclenché un tremblement de terre qui a frappé les alpinistes sur le mont Everest, faisant 18 morts.

"Il semble que personne ne soit en vie", a déclaré Wangchu Sherpa, directeur général de Trekking Camp Nepal, la société qui supervise l'expédition d'escalade sur le mont Gurja.

Les sauveteurs ont annoncé samedi matin qu'ils avaient retrouvé les corps de huit alpinistes près du camp de base du mont Gurja, situé à plus de 11 000 pieds d'altitude. Mais les hélicoptères ne pourraient pas atterrir dans la zone assez longtemps pour les récupérer en raison des forts vents et de l'éloignement du camp. Le commissariat de police le plus proche est une marche de trois jours.

Shailesh Thapa Kshetri, un porte-parole de la police au Népal, a déclaré qu'il était peu probable qu'une avalanche ait frappé l'équipe, car les corps n'ont pas été enterrés. Il a noté que la tempête était particulièrement forte.

"Leurs tentes ont été détruites et les cadavres ont été dispersés", a-t-il déclaré.

Parmi les morts figurait Kim Chang-ho, un alpiniste décoré qui avait gravi les 14 plus hauts sommets du monde, dont le mont Everest, en un temps record de sept ans et dix mois, selon des responsables sud-coréens de l’alpinisme. Il était également l’un des rares alpinistes à avoir gravi ces sommets sans l’aide supplémentaire d’oxygène.

"Des glaciers sans fin sous mes pieds font battre mon cœur", a dit M. Kim cité comme disant. "Je sens que je devrais découvrir chaque coin de l'Himalaya."

M. Kim s'était rendu au Népal à la fin du mois dernier pour trouver une nouvelle route vers le sommet du mont Gurja. Son équipe avait prévu de nommer la route "La Voie coréenne: Une seule Corée – L'unification de la Corée du Nord et du Sud", selon la Fédération alpine coréenne.

Bhadra Sharma a été signalé à Katmandou, au Népal, Kai Schultz de New Delhi et Choe Sang-Hun de Séoul, en Corée du Sud.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.