Une nouvelle étude met en évidence une lacune dans le dépistage de la pression artérielle post-partum

| |

Dans une nouvelle étude, seulement 13,7% des femmes diagnostiquées avec des troubles hypertensifs de la grossesse (HDP) ont assisté à une visite de dépistage de la pression artérielle dans les 10 jours suivant l’accouchement. La HDP peut entraîner des complications potentiellement mortelles, comme décrit dans l’étude publiée dans la revue à comité de lecture Journal de la santé des femmes.

L’American College of Obstetricians and Gynecologists recommande que les femmes atteintes d’HDP subissent un dépistage de la pression artérielle 7 à 10 jours après l’accouchement pour détecter l’hypertension post-partum, ou plus tôt si des symptômes se développent.

Sheree Boulet, DrPH, MPH, de l’école de médecine de l’Université Emory, et ses coauteurs ont mené une étude basée sur la population de femmes enceintes qui ont accouché dans un grand hôpital public d’Atlanta, en Géorgie, et ont identifié des prédicteurs démographiques et cliniques du dépistage de la pression artérielle (TA) post-partum fréquentation chez les femmes atteintes de HDP. Ils ont constaté que les femmes atteintes de prééclampsie avec des caractéristiques sévères étaient plus susceptibles d’assister à une visite BP que les femmes souffrant d’hypertension gestationnelle. De plus, les taux de participation au dépistage de la PA étaient plus faibles chez les femmes ayant une utilisation inadéquate et intermédiaire des soins prénatals par rapport aux femmes ayant une utilisation adéquate des soins prénatals.

“Ces résultats suggèrent que nous avons un long chemin à parcourir pour améliorer la participation au dépistage de la PA”, déclarent les auteurs. « Combler l’écart dans le dépistage de la PA post-partum nécessitera des solutions créatives pour surmonter les obstacles aux niveaux individuel, des prestataires et des systèmes. »

Malgré la recommandation de l’ACOG selon laquelle les femmes atteintes de HDP subissent un dépistage de la PA dans les 7 à 10 jours suivant l’accouchement, les femmes doivent se présenter à cette visite. Cette étude démontre l’opportunité manquée de dépister ces femmes à haut risque et d’éviter les complications potentiellement graves de l’hypertension post-partum.”

Susan G. Kornstein, MD, Journal de la santé des femmes Rédacteur en chef, directeur exécutif du Virginia Commonwealth University Institute for Women’s Health, Richmond, VA

La source:

Référence de la revue :

Campbell, A., et al. (2021) Prédicteurs démographiques et cliniques de la participation au dépistage de la pression artérielle post-partum. Journal de la santé des femmes. doi.org/10.1089/jwh.2021.0161.

.

Previous

Affaire de la sextape. Karim Benzema fixé ce mercredi . Sport

combien il a perdu en un jour

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.