Une jambe humaine trouvée dans la rivière a confirmé son appartenance à la disparue de Marie Scott | Grenade

Une jambe humaine trouvée dans une rivière a été confirmée être le membre d'une femme qui a disparu il y a un an.

La police a été convoquée pour faire savoir que des restes humains présumés auraient été retrouvés dans la rivière Irwell, près de Whit Lane, Pendleton, Salford, peu avant mercredi 9 novembre à 9 heures.

Les tests ADN ont confirmé que la jambe appartenait à Marie Scott, qui aurait disparu de son domicile à Hale le 18 décembre dernier, a annoncé la police du Grand Manchester.

La force a déclaré qu'il n'y aurait pas de circonstances suspectes et que personne d'autre ne serait impliqué dans sa disparition.

Sa famille a été informée et des enquêtes sur les circonstances de sa disparition se poursuivent.

L'inspecteur-détective Simon Akker, de l'arrondissement de GMP à Trafford, a déclaré:

"C’est un développement absolument déchirant dans l’enquête visant à retrouver Marie, et sa famille est naturellement bouleversée par la nouvelle.

"Ayant été personnellement impliqué dans les recherches pour retrouver Marie et rencontré sa famille à plusieurs reprises, je sais l'impact dévastateur que cela va avoir sur elles.

"Nos efforts maintenant viseront à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour pouvoir fournir à la famille le soutien et les réponses qu'elle mérite."

– Inspecteur détective Simon Akker

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.