Nouvelles Du Monde

Une intelligence artificielle prédit le risque des prématurés et répond aux questions des parents

Une intelligence artificielle prédit le risque des prématurés et répond aux questions des parents

55 000 enfants naissent prématurément en France chaque année, selon l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), dont 15 % sont grands prématurés (de 6 mois à 7 mois de grossesse) et 5 % sont très grands prématurés (moins de six mois de grossesse).

Une intelligence artificielle prédit le risque des prématurés

Les enfants prématurés peuvent présenter des difficultés, notamment neurologiques. Celles-ci sont fréquentes et peuvent se manifester par des troubles moteurs (retard à la marche ou difficultés à marcher), cognitifs (difficultés de langage oral ou écrit, troubles de l’attention et du comportement, difficultés dans les interactions sociales) ou encore des troubles sensoriels, visuels ou auditifs. Ces bébés doivent donc être médicalement très suivis.

Des chercheurs de l’UMC d’Utrecht ont développé un outil qui pourrait améliorer ce suivi. Il s’agit d’une intelligence artificielle (IA) capable de prédire, dès le début de leur vie, le risque de déficience intellectuelle des bébés prématurés. Leur étude a été publiée dans la revue La santé numérique du Lancet.

Lire aussi  Demande de décharge médicale, de décharge ou de modification du processus d'incapacité temporaire (IBSALUT)

Pour tester la fiabilité de cette IA, les scientifiques lui ont fait analyser les électroencéphalogrammes (EEG) de 369 nourrissons, réalisés durant leurs trois premiers jours de vie. Ainsi, l’outil a pu distinguer, avec une précision d’environ 80 %, ceux qui avaient un faible quotient intellectuel (QI) de ceux qui avaient de bons résultats à l’école.

Prématurité : une IA capable de répondre aux questions des parents

Dans un communiqué, Maria Luisa Tatarannol’une des autrices de cette étude, juge cette découverte très importante, car “cela signifie qu’une aide, des ressources et des soins supplémentaires peuvent être dirigés là où ils sont les plus nécessaires, dès les premiers jours.

À terme, si cette intelligence artificielle valide les prochains essais cliniques, elle pourrait être utile pour les médecins, mais aussi pour les parents. “La question qu’ils nous posent le plus souvent est “À quoi devons-nous nous attendre ?” développé par Maria Luisa Tataranno. Une prévision précise pourrait [les soulager] ou les aider à se préparer à ce qui les attend.”

Lire aussi  Médicament naturel contre la fièvre pour adultes, à partir d'ingrédients de cuisine que vous pouvez facilement obtenir

Dans les prochaines années, les équipes de l’UMC Utrecht vont continuer à développer l’IA. “L’EEG n’est qu’un débutnote Xiaowan Wang, autre auteur de cette étude. Nous prévoyons d’incorporer [diverses] données médicales, telles que des IRM du cerveau, ainsi que des données sur l’oxygénation du sang et peut-être même sur les mouvements des bébés, pour davantage affiner nos prévisions.

dans un article pouvant être bien référencé dans Google
#lIA #peut #prévenir #développement #des #bébés
2023-12-03 20:00:00

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT