Une femme condamnée pour agression sexuelle sur deux adolescents doit à nouveau être jugée

0
20

Les victimes de 14 et 15 ans étaient les petits amis de leurs filles. Un juge a estimé que la peine de Coral Lytle n’était pas idéale

Coral Lytle, une femme condamnée à 21 ans de prison pour intoxication et abuser sexuellement de deux adolescents 14 et 15 ans, qui étaient les amis de leurs filles, devront faire face à un nouveau public dans les tribunaux de Californie, États-Unis

Le crime a été annoncé en octobre 2017 lorsque l'un des mineurs a déclaré à la police qu'il avait eu une "relation inappropriée" avec la mère de sa petite amie. Elle a été inculpée par le bureau du procureur chargé du comté de Tululare.

À ce moment-là, le petit ami d'une autre fille de Lytle a appelé la police de la ville de Visalia, en Californie (États-Unis), pour l'accuser également d'abus sexuel.

Selon les dossiers de l'accusation, les violations contre l'enfant de moins de 15 ans ont commencé en septembre; tandis que contre l'adolescent de 14 ans au cours de la première semaine d'octobre.

Les deux jeunes ont expliqué que leur épouse, âgée de 41 ans et mère de quatre enfants, leur avait donné des cigarettes et de l'alcool et les avait obligés à regarder de la pornographie avant de commencer l'agression.

En outre, le jeune homme de 15 ans a raconté qu’il avait eu une relation sexuelle avec sa "belle-mère" et qu’il avait cessé de le faire car il savait qu’il faisait du mal à sa petite amie et à son père.

Après la diffusion des témoignages des victimes, le mari de la femme a demandé le divorce et elle a été arrêtée et accusée de 21 chefs d’accusation pour délit d’abus sexuel. Parmi eux sont les Relations sexuelles et exposition de pornographie.

Bien que Lytle se soit défendue en affirmant que les allégations étaient fausses, elle a finalement conclu un accord avec les tribunaux et plaidé coupable. Ce règlement judiciaire a amené les autorités à réduire leur peine à six ans d'emprisonnement avec sursis.

Toutefois, un juge a estimé que la peine imposée à la femme n’était pas idéale et elle a donc décidé de la différer et de fixer une nouvelle audience au lundi 22 avril.

.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.