une douzaine de balles blessées dans les quartiers nord

0
39

Vague de violence sur la Canebière. Une dizaine de personnes ont été blessées par des balles lors de ce week-end à Marseille, dans deux villes des districts du nord de la ville. Une explosion de violence contre laquelle la sénatrice socialiste Samia Ghali a appelé à la création d’un comité ministériel de sécurité pour la ville.

Les premiers blessés ont été retrouvés dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de La Bricarde, dans le 15ème arrondissement, à proximité d'un point connu du trafic de drogue. Tir par des tireurs de moto, deux hommes âgés de 19 et 21 ans ont été touchés aux jambes, ont déclaré les pompiers de la ville.

À la même heure, aux alentours de 1 heure du matin, ce dimanche 15 septembre, les pompiers ont été appelés dans une autre ville de la ville, aux Rosiers, dans le 14ème arrondissement. Pour un feu d'appartement en premier. Sur place ils vont enfin intervenir dans deux autres appartements, pour deux hommes de 25 et 26 ans blessés par balles d'un côté, puis deux hommes de 35 et 40 ans blessés au couteau de l'autre. Chaque fois que les litiges sont a priori d'origine privée.

Un autre homme blessé, son pronostic vital engagé

La tension n’a pas diminué pendant la journée à Les Rosiers et un autre homme a été blessé par balle en fin d’après-midi. 22 ans, lune victime a été transférée à l'hôpital du Nord et son pronostic vital est engagé. La raison de ces coups n'était pas encore connue.

Appelés chez les Rosiers à 18h36, les pompiers doivent également intervenir à 500 m à 18h44, suite à une bagarre entre gangs près de Saint-Barthélemy de McDonald's, dans le quartier de Sainte-Marthe. Cinq hommes âgés de 23 à 39 ans sont blessés aux armes légères. selon le quotidien régional Provence.

C'est face à cette flambée de violence, et en particulier au cas de la Bricarde, que Samia Ghali a déclaré au ministre de l'Intérieur, dans un communiqué, "la mise en place immédiate d'un comité ministériel de sécurité pour Marseille, accompagné d’un plan clair et coordonné au plus haut niveau de l’Etat pour enfin sortir les Marseillais de cet otage permanent "."Il faut protéger les Marseillais de ces commandos de guerre "a insisté le sénateur socialiste des Bouches-du-Rhône pour dénoncer "le manque de moyens et de stratégie de sécurité" dans la ville.

L'éditeur vous recommande


Lire la suite

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.