Une clinique de radiation planifiée pour alléger le fardeau et ouvrir des portes | Actualités, Sports, Emplois

Photo d’actualité par Julie Riddle Kathleen Destromp a ouvert la porte d’entrée de son appartement Alpena à un visiteur la semaine dernière.

<!–

–>

ALPENA – Malgré tous ses efforts, Kathleen Destromp n’a pas pu louer d’appartement.

Il n’y a pas si longtemps, Destromp – sans abri après avoir été libéré d’un séjour à Pointe East dans le centre de santé comportementale de MyMichigan Medical Center Alpena – a été refusé par les autorités du logement, même si un logement était disponible.

Une condamnation pénale d’il y a près d’une décennie, soi-disant cachée par les tribunaux en raison du jeune âge de Destromp à l’époque, s’était révélée lors d’une vérification des antécédents, et Destromp n’était pas autorisé à louer un appartement.

Il a fallu les efforts vigoureux d’avocats prêts à l’aider à obtenir les documents nécessaires à Destromp pour prouver qu’elle était qualifiée pour louer.

“En un mois, j’avais un appartement”, a déclaré Destromp la semaine dernière.

Maintenant, elle essaie d’aider d’autres personnes à se libérer d’un fardeau qui les empêche de trouver une maison ou un emploi pour améliorer leur vie.

Une clinique d’effacement prévue pour la mi-août à Alpena pourrait aider les gens à retirer légalement leur casier judiciaire de la vue du public – un changement que Destromp espère signifiera moins de personnes incapables de trouver un logement.

“Je veux juste que les gens ne vivent pas ce que j’ai vécu”, a déclaré Destromp, l’un des organisateurs de la clinique.

Même dans un marché du logement serré, des appartements et d’autres locations sont disponibles localement, mais les résidents potentiels doivent se qualifier, et une condamnation pénale peut expulser instantanément un candidat d’une liste.

De nombreux employeurs ne considéreront pas les candidats ayant des casiers judiciaires, en particulier ceux impliquant des drogues, comme la sienne, a déclaré Destromp.

Sans travail et sans endroit où vivre, les gens qui veulent faire mieux retournent parfois à la vie qui leur a causé des ennuis en premier lieu.

“Vous retombez dans des schémas qui fonctionnaient auparavant pour gagner rapidement du dollar”, a déclaré Destromp. “Vous ne pouvez pas gagner de l’argent légitime parce que vous avez le record suspendu au-dessus de votre tête.”

La suppression des casiers judiciaires peut ouvrir la voie à des emplois et à des maisons qui aident les gens sur une voie différente.

Destromp, président du conseil d’administration du Bay View Center d’Alpena, a dirigé l’organisation d’une clinique d’effacement qui se tiendra au centre le 19 août.

Le procureur général du Michigan, Dana Nessel, qui a promis le mois dernier l’aide de son bureau pour rendre une telle clinique possible, s’est engagé à être présent pour la clinique Alpena, ainsi qu’une équipe d’avocats et d’autres travailleurs au niveau de l’État expérimentés pour aider les gens à effacer leur casier judiciaire. .

Tout le monde ne peut pas faire effacer son dossier – caché aux employeurs potentiels, aux propriétaires et à d’autres personnes qui pourraient refuser un candidat potentiel en raison de ses antécédents criminels.

Les changements récents apportés aux lois sur la radiation du Michigan ont assoupli les restrictions et permis à davantage de personnes de cacher leurs dossiers et de le faire plus tôt, mais beaucoup de ceux qui viennent à la clinique de radiation dans l’espoir d’être soulagés ne seront pas admissibles, a déclaré Destromp.

Pourtant, dit-elle, elle espère qu’ils essaieront.

Plusieurs agences Alpena ont accepté de participer à la clinique, offrant des services d’empreintes digitales et de notaire et des conseils sur place aux personnes émotionnellement touchées par le fait de ne pas être éligibles à la radiation – ou par la découverte qu’un fardeau de longue date pourrait bientôt être levé.

Elle a commis le crime lié à la drogue pour lequel elle a été condamnée, et elle l’a fait en toute connaissance de cause, a déclaré Destromp.

Mais, elle a payé ses amendes et sa dette envers la société en purgeant la peine requise, et elle ne devrait plus avoir à supporter le poids du crime, a-t-elle déclaré.

Un casier judiciaire n’équivaut pas à une mauvaise personne, a déclaré Destromp.

“Cela signifie simplement qu’il était une fois dans leur vie, ils ont foiré”, a-t-elle déclaré.

Les planificateurs doivent encore mettre au point certains détails de la clinique, qu’ils partageront à l’approche de l’événement.

Si la communauté intervient et si les gens se présentent, la clinique pourrait changer des vies, estime Destromp.

“Il y a presque une liste interminable de façons dont l’effacement du dossier de quelqu’un peut l’aider”, a-t-elle déclaré. « Ils peuvent retourner à l’école. Ils peuvent obtenir une maison. Ils peuvent obtenir un emploi. Ils peuvent simplement améliorer leur vie tout autour.

Julie Riddle peut être contactée au 989-358-5693 ou [email protected] Suivez-la sur Twitter @jriddleX.

Les dernières nouvelles d’aujourd’hui et plus encore dans votre boîte de réception

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT