Un travailleur de la santé refuse le vaccin COVID et se fait virer de son travail ; Médias sociaux divisés

Un travailleur de la santé qui a été licencié de son travail en raison du refus de se faire vacciner contre le coronavirus, a partagé une vidéo en larmes après son dernier quart de travail émotionnel.

Louise Akester, 36 ans, a vu son contrat résilié en raison de l’exigence du gouvernement qu’à partir du 11 novembre, tous les soignants des hôpitaux qui n’ont pas d’exemptions médicales soient doublement vaccinés contre Covid-19.

Fourni

L’un des 60 000 travailleurs qui risquent d’être licenciés

Akester travaille dans le domaine de la santé depuis 14 ans et fait partie des 60 000 membres du personnel soignant qui risquent d’être licenciés après que le gouvernement britannique a rendu obligatoire la vaccination de tous les soignants.

Elle a travaillé dans les installations d’Alderson House à Hull, East Yorkshire au Royaume-Uni et a dit qu’elle retardait son jab car elle voulait comprendre si elle a eu des effets secondaires à long terme ou non. Malgré les assurances des experts sur la sécurité des vaccins, elle a refusé de se faire vacciner.

akestermédias HOMMES

La vidéo émotionnelle

Dans une vidéo publiée sur Internet, filmée vendredi après-midi, des larmes coulent de ses yeux alors qu’elle parle quelques minutes après avoir terminé son dernier quart de travail.

Louise Akester dit dans la vidéo : “C’est la chose la plus difficile que j’aie jamais eu à faire, dire au revoir à tout le monde, à toutes les personnes dont je me soucie depuis si longtemps, les personnes avec qui j’ai travaillé. émotionnel, c’est tellement injuste. la vidéo ici.

“Je ne peux tout simplement pas croire ce que ce foutu gouvernement nous fait, je ne comprends tout simplement pas, je ne comprends pas.”

Alors qu’Akester a refusé de se faire vacciner cet automne, dans le cadre des exigences de son travail, elle a été testée trois fois par semaine pour Covid, portait des équipements de protection individuelle et a suivi « toutes les directives relatives au contrôle des infections ».

vaccinPaho/Image représentative

Louise Akester considère la situation comme “injuste” pour les soignants comme elle qui hésitent à se faire vacciner. Cependant, elle n’exclut pas de se faire vacciner à plus long terme, mais n’a pas l’intention de se faire vacciner maintenant.

Les réseaux sociaux sont divisés

Sa vidéo a suscité pas mal de réactions. Tandis que certains ont dit que l’hôpital avait eu tort de mettre fin à ses services, certains ont dit qu’elle était une travailleuse de première ligne et qu’elle aurait déjà dû se faire vacciner.

Un utilisateur a écrit: “Vous êtes un soignant et vous travaillez avec des personnes qui ne tolèrent pas si bien Corona, vous êtes vraiment hors de votre travail, avec votre attitude, vous êtes un danger pour les patients.”

akestermédias HOMMES

“C’est son choix de refuser un vaccin, mais mon choix si je ne veux pas d’un travailleur de maison de soins non vacciné en charge de mon parent âgé. Les ‘droits’ vont dans les deux sens”, a écrit un autre.

“Vous avez un devoir de diligence envers vos patients. Tout dépend de votre égoïsme. C’est tout à fait pitoyable. Pleurez encore. Restez à l’écart des personnes vulnérables”, a écrit un troisième utilisateur.

Pour en savoir plus sur les actualités et les actualités du monde entier, veuillez visiter Nouvelles de l’Indiatime.

.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT