nouvelles (1)

Newsletter

Un suspect a fait un faux appel de vol pour contrecarrer la recherche

24 mai—PITTSTON TWP. – Un homme de Scranton a fait un faux appel au 911 à propos d’un vol dans le but de distraire la police de sa recherche lundi.

Derrick Anthony Jones, 39 ans, de Vine Street, a lancé la recherche après avoir fui le Knights Inn sur la route nationale 315 où une femme a signalé qu’elle avait été battue vers midi, selon les archives judiciaires.

Lorsque Jones a été capturé, la police du canton de Pittston a affirmé qu’il était en possession d’une fausse carte d’identité, de 1 762 dollars en espèces et de trois téléphones portables. Jones aurait été retrouvé dissimulant un revolver chargé de calibre .22 et un sac contenant une substance rocheuse blanche dans ses fesses.

Selon la plainte pénale :

La police a répondu au motel suite à un rapport selon lequel une femme aurait été ensanglantée dans une pièce. Les agents ont trouvé la femme assise dans une salle de bain derrière une porte verrouillée.

Elle a dit à la police que son petit ami, Jones, est entré dans la pièce et s’est mis en colère quand il n’a pas pu trouver 3 000 $. Elle a affirmé que Jones l’avait frappée au visage et au corps et l’avait jetée par terre avant de réussir à s’enfermer dans la salle de bain, selon la plainte.

Alors que la police recherchait Jones dans la zone, ils ont été envoyés à Walmart sur la route 315 pour un appel au 911 signalant un vol et un homme avec une arme à feu dans le parking avant que l’appelant ne raccroche.

Alors que la police continuait de fouiller la zone, Jones a été détenu près de la route 315.

Jones se serait identifié en utilisant un autre nom, indique la plainte.

Lorsque la police a appris la véritable identité de Jones, une vérification des dossiers a montré qu’il était recherché par le département du shérif du comté de Monroe pour conduite en état d’ébriété.

La police a fouillé Jones en trouvant une fausse carte d’identité, de l’argent, trois téléphones portables, ainsi que le revolver et les stupéfiants présumés dissimulés dans ses fesses.

Un téléphone à clapet que Jones portait a été utilisé pour appeler le 911 pour signaler le vol chez Walmart, selon la plainte.

Jones, anciennement de New York, a été mis en examen pour deux chefs d’accusation chacun de possession d’une substance contrôlée et de possession d’accessoires de consommation de drogue, et un chef d’accusation chacun de possession illégale d’une arme à feu, d’armes à feu à ne pas porter sans permis, de fausses pièces d’identité à la police , faux rapports et harcèlement.

Les archives judiciaires indiquent que Jones a plaidé coupable à une accusation de trafic de drogue et d’armes à feu devant le tribunal du comté de Lackawanna le 27 septembre. Les informations sur la condamnation ne figurent pas dans les archives judiciaires du comté de Lackawanna.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT