un sondage américain alarmant, mais critiqué

1
11

INFOGRAPHIE – Une étude du sondage ComRes de CNR révèle la prévalence de clichés antisémites en Europe. De plus, selon cette enquête, un jeune Français sur cinq ne saurait pas connaître l’existence du génocide des juifs. Mais la méthodologie de cette enquête pourrait comporter plusieurs biais.

Certaines conclusions sont tellement troublantes qu’elles laissent parfois place au doute. Alors que le Premier ministre avait révélé il y a quelques semaines une recrudescence de la violence antisémite, un sondage de la chaîne CNN, mené par le ComRes Institute, suggère qu'environ 20% des Français âgés de 18 à 24 ans n'ont jamais entendu parler de l'Holocauste. Au total, dans sept pays européens, l’étude américaine note la prévalence d’attitudes antisémites. Sauf que plusieurs biais méthodologiques invitent à prendre avec soin ces chiffres. Graphes à l'appui, Le Figaro déchiffre les données principales.

LIRE AUSSI – Les Français juifs dans le doute

La mémoire de l'Holocauste et la question du choix des mots

"La mémoire de l'Holocauste commence à s'estomper", a déclaré CNN, commentant l'enquête menée auprès de 7 000 personnes en Autriche, France, Allemagne, Grande-Bretagne, Hongrie, Pologne et Suède. En effet, le chiffre le plus cité dans les médias est résumé de la manière suivante: 8,01% des Français ne seraient pas au courant du génocide juif, chiffre qui s'élève à 19,75% chez les 18-34 ans et à 23,24% chez les musulmans. Ces chiffres français seraient nettement supérieurs à ceux de la moyenne européenne [ou – pour être plus précis – que celle des sept pays européens concernés par l’étude]. Ainsi, seuls 3,66% des "Européens" ne connaîtront pas l'Holocauste (7,32% pour les 18-34 ans et 15,02% pour les musulmans).

Néanmoins, cette étude pourrait comporter un biais méthodologique important. En effet, la question posée était la suivante: "Jusqu'où diriez-vous que vous connaissez l'Holocauste?" Cependant, comme le note le site PayKnow si le terme "holocauste" est largement utilisé aux États-Unis et dans les pays anglo-saxons, il l'est beaucoup moins en France: on parle de "génocide des juifs", de leur "extermination" ou du terme de "shoah" . Il est possible que certains jeunes ou certains musulmans puissent comprendre l'une de ces formules sans connaître celle de "l'Holocauste".

Les clichés ont la vie dure, mais certaines questions peuvent guider le répondant

L'étude du ComRes Institute est extrêmement vaste. Il met en cause non seulement la question de l'Holocauste, mais également les préjugés actuels à l'égard des juifs, ainsi que la question du conflit israélo-palestinien. Quelles leçons en tirer? Le premier est la persistance de clichés laïques contre les Juifs. Ainsi, en France et en Europe, entre 24 et 28% des répondants estiment que "la communauté juive a trop d'influence à travers le monde" dans le domaine de la "finance et des affaires", chiffre qui augmente d'environ 21% dans le monde politique et social. domaines des médias.

Là encore, un biais méthodologique peut exister. "Nous pensons que la question est intrinsèquement biaisée. Parce qu'on vous demande si les Juifs ont trop d'influence, c'est parce que nous imaginons qu'il y a une part de vérité. Et nous pensons que pour poser une telle question, il faut d'abord poser la question. "Avez-vous déjà pensé au pouvoir des Juifs sur les médias?", Explique le site PayKnow , qui stipule: "Lorsque nous posons la question, nous pouvons provoquer des réponses positives lorsque la personne ne l’a jamais posée auparavant".

● L'antisémitisme largement condamné, mais …

"L'antisémitisme est un problème croissant aujourd'hui". Réponse positive pour plus de 48% des Français et plus de 43% des Européens. Le négatif est partagé par 13% des Français et 19% des Européens. Intéressant donc, car la société française apparaît plus polarisée que la moyenne européenne: il y a en même temps plus de gens qui considèrent l'antisémitisme comme un problème croissant et d'autres qui trouvent que non. En revanche, près de 15% des Français et 17% des Européens n'hésitent pas à affirmer que "l'essentiel de l'antisémitisme s'explique par le comportement quotidien de la communauté juive", seuls 40% des Français et 36% des Européens s'opposent à cette thèse.

Plus de 60% des Français et des Européens pensent que la commémoration de l'Holocauste aide à prévenir la reproduction de telles atrocités, environ 10% s'opposent à cette thèse. [Ne pas oublier qu’il y a une part importante d’indécis dans les réponses à ces questions]. D'autre part, en particulier au niveau européen, il y a presque autant de personnes qui acceptent et rejettent l'idée selon laquelle "la communauté juive utilise l'Holocauste pour défendre ses positions".

● L'ombre du conflit israélo-palestinien

Sans surprise, le conflit israélo-palestinien est clairement lié à l'hostilité envers les Juifs. Premier point important: 51% des Français et 53% des Européens considèrent qu'Israël "a le droit d'exister en tant qu'Etat juif", ils sont environ 9% à s'opposer à cette idée. En revanche, en France et en Europe, 36% des personnes interrogées pensent que "les partisans d’Israël utilisent l’accusation d’antisémitisme pour faire taire toute critique" adressée à Israël. 30% des Français et même 35% des Européens pensent même que l'État d'Israël utilise l'Holocauste pour justifier ses actions. À l'inverse, 32% des gens pensent que les critiques adressées à Israël sont liées à une forme d'antisémitisme.

● La communauté juive n'est pas la plus hostile

"Comment soutenez-vous ces groupes?" Les réponses à cette question montrent que l'hostilité envers la communauté juive (10%) est inférieure à celle contre les musulmans (36%), les Roms (39% en Europe et même 55% en France), les immigrés en général (36%), les LGBT ( 16% en Europe, 12% en France). Les chrétiens et les personnes sans religion seraient les communautés qui généreraient le moins d’hostilité.

.

1 COMMENT

  1. Etonnants ces résultats !, j’ai côtoyé les jeunes pendant 20 ans, ils avaient droit à l’Histoire de la Shoah : cours d’histoire, devoirs, expositions, voyages à Auschwitz. Combien de personnes ont répondu au sondage, et quel éventail de population ?
    Plusieurs graphiques sont plutôt faux : il y a bien plus d’agressions anti-chrétiennes en Europe et dans le monde, mais les médias ne le disent pas. Pourquoi ne pas dire la vérité ?? il suffit de voir la presse à l’étranger…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.