Un séisme de magnitude 4,8 à Bali fait des morts parmi les habitants, dont une fille de 3 ans

Le séisme de magnitude 4,8 a tué au moins trois personnes et en a blessé sept autres dans l’île touristique de Bali.

Un séisme de magnitude 4,8 suivi d’une réplique de magnitude 4,3 a décimé les villages de Bali, faisant au moins 10 victimes.

Le tremblement de terre a frappé l’île touristique indonésienne de Bali vers 4h18, heure locale, tuant au moins trois personnes et en blessant sept autres.

Bien que 4,8 soit considéré comme une magnitude assez modérée, la faible profondeur du séisme de 10 kilomètres « a amplifié » les dégâts, selon The Associated Press.

Le tremblement de terre a provoqué un glissement de terrain dans la zone voisine de Bangli. Une maison a été enterrée avec les deux occupants à l’intérieur incapables d’être sauvés.

Un village de Karangasem était le plus proche de l’épicentre et a également ressenti les effets du tremblement de terre.

Des maisons et des temples se sont effondrés et la chute de débris a tragiquement tué un Fillette de 3 ans.

Une réplique de magnitude 4,3 est survenue juste après le premier tremblement de terre.

Cependant, heureusement, le deuxième séisme était beaucoup plus profond, à 282 kilomètres, entraînant beaucoup moins de dégâts.

Trois villages avaient également eu leur accès coupé du reste de Bali en raison de la catastrophe naturelle.

Des maisons et des installations gouvernementales ont été endommagées à Trunyan et dans les villages de Kintamani.

Gede Darmada, chef de l’Agence de recherche et de sauvetage de l’île, a déclaré que sept personnes avaient également été blessées.

L’étendue de leurs blessures allait des fractures aux blessures à la tête.

Abdul Muhari, un autre porte-parole de l’agence de secours, a déclaré : « Le séisme a été fortement ressenti pendant cinq secondes.

« Les gens paniquaient et se sont enfuis de leurs maisons lorsque le séisme a frappé. »

Ils ne s’attendent pas à ce qu’il y ait plus de victimes.

Le timing ne pouvait pas être pire pour l’Indonésie, qui a ouvert ses frontières internationales jeudi dans le but de stimuler le tourisme dans la région qui s’était réduite à néant à cause de la pandémie de Covid-19.

L’Australie a été ostensiblement pas sur la liste des pays accueillis à Bali.

Seule une poignée de pays ont été retenus, dont la Chine, la Nouvelle-Zélande, la Corée du Sud, les Émirats arabes unis et le Japon.

Cela ne vaut rien, l’épicentre du tremblement de terre était loin de la principale zone touristique de Bali.

L’Indonésie connaît de fréquents tremblements de terre en raison de sa position sur la « Ceinture de feu » du Pacifique, un arc d’activité sismique intense où les plaques tectoniques se heurtent qui s’étend du Japon à l’Asie du Sud-Est et à travers le bassin du Pacifique.

— Avec l’AFP

.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT