un rapport de pointe sur les échecs de construction

La construction de barrières-barrières a été confiée à une société de "serrurier", selon un rapport révélé par "Le Parisien". Un nouveau rapport d'expertise remis aux juges d'instruction dans le cadre de l'enquête sur l'effondrement d'une barrière au stade d'Amiens en septembre 2017 fait état de dysfonctionnements dans la construction et l'entretien du stade, révélés samedi 15 septembre au Parisien. L’accident a fait 29 blessés. "C'est surprenant, cette fabrication-réalisation de garde-corps-barrière était en principe l'affaire d'une entreprise de construction métallique ou de chaudronnerie", mais c'est une société de "serrurier" qui a remporté le contrat, explique l'expert dans son rapport cité par le quotidien.En outre, "aucune note d'étude et de calcul n'a été faite, ni demandé la présentation du prototype alors qu'ils étaient recommandés pour ce type de construction" et il n'y avait "pas de suivi-contrôle des barrières de chantier" par les bureaux de contrôle . Enfin, "compte tenu de ce qui a été observé, aucune opération de maintenance n'a apparemment été effectuée depuis l'ouverture du stade", ajoute l'expert, soulignant notamment l'absence de plusieurs écrous. Les juges d'instruction ont deux rapports d'expertise qui leur permettent d'en tirer les conséquences et d'engager les responsabilités au niveau pénal », a déclaré Me Réza-Jean Nassiri, avocat de 46 partisans. En octobre dernier, les premiers résultats avaient déjà été révélés. anomalies dans les méthodes de fixation de la barrière métallique dégradée ", a déclaré le parquet d’Amiens.A lire aussi

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.