Un procès indique que l’entreprise a volé de l’argent à 33 associations de copropriétaires

NAPLES, Floride – Des milliers de propriétaires de condos à Naples pourraient ne pas être en mesure de payer leurs factures, dans certains cas même leur eau et leur électricité, s’ils n’ont pas accès à l’argent qui, selon eux, leur a été volé.

Un nouveau procès dans le comté de Collier accuse un service de gestion immobilière américain d’avoir pris de l’argent à des dizaines d’associations de copropriétaires qu’il était censé gérer.

FOX4 s’est entretenu avec les propriétaires de l’un des condos concernés, Royal Bay Villas à Naples. Ils ont décrit leur colère à l’idée d’être exploités, mais aussi leur peur et leur incertitude quant au paiement de leurs factures.

« À quel point est-ce mauvais ? Nous ne savons pas », a déclaré Lisa Venn, propriétaire d’un condo à Royal Bay. « (American Property Management) dit qu’il paie les factures tous les mois et ce n’est pas le cas. Cela nous place dans une position vulnérable. Nous ne savons pas combien nous devons aux fournisseurs.

Royal Bay est l’un des 33 condos du comté de Collier qui poursuivent American Property Management Services après avoir déclaré que la société avait décollé avec leurs frais d’association.

“Nous devons choisir ce que nous payons en ce moment”, a déclaré Laura Rigsby, présidente de la Royal Bay Villas Condo Association. “Ce matin, l’entreprise d’aménagement paysager est venue frapper à ma porte, me disant qu’elle devait être payée.”

Rigsby a découvert en décembre qu’elle n’avait pas accès au compte bancaire de l’association, qui était géré par American Property Management.

Elle a ensuite découvert que la société de gestion ne payait pas les fournisseurs qui faisaient des travaux comme l’entretien et l’aménagement paysager.

En tout, Rigsby a déclaré qu’ils devraient avoir plus de six cent mille dollars en banque – mais elle ne peut pas accéder à cet argent.

“Nous parlons de centaines de milliers de dollars par association, au moins”, a déclaré l’avocat Jason Hamilton Mikes, qui représente les associations de copropriétaires. “Lorsque vous multipliez cela par 33, nous parlons de sommes d’argent importantes.”

La société de Mikes a intenté une action civile contre American Property Management le 3 janvier.

Les gens de Royal Bay n’ont pas été en mesure de contacter les propriétaires d’American Property Management depuis décembre.

Lundi, FOX4 s’est rendu au bureau de l’entreprise et il était verrouillé. Nous avons également essayé d’appeler le propriétaire Orlando Ortiz, mais son téléphone était éteint.

Royal Bay a une assurance qui pourrait remplacer ses fonds perdus, mais ils ne peuvent pas déposer de réclamation tant qu’ils n’ont pas accès aux dossiers d’American Property Management pour voir combien d’argent ils ont perdu.

“Ce que j’aime dans notre communauté, c’est que nous sommes tous là pour aider”, a déclaré Venn. « Tout le monde intervient en disant : ‘Je peux payer quelques cotisations trimestrielles. Nous ne savons pas si cela pourra endiguer la marée jusqu’à ce que l’assurance entre en jeu. »

American Property Management a jusqu’au 2 février pour répondre au procès, selon Mikes. Nous avons contacté l’avocat de la société aujourd’hui et n’avons pas reçu de réponse.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT