Un nouveau diagnostic de VIH est posé chez l’enfant ou l’adolescent toutes les 100 secondes

Environ toutes les 100 secondes, un enfant ou un jeune de moins de 20 ans a été nouvellement infecté par le VIH l’année dernière, ce qui porte le nombre total d’enfants vivant avec VIH à 2,8 millions, Unicef dit dans un rapport récent.

L’agence des Nations Unies déclare que les enfants sont «laissés pour compte» dans la lutte contre le VIH.

Alors que les efforts de prévention et les traitements contre le VIH se développent et deviennent de plus en plus disponibles dans certaines régions, de nombreux enfants à travers le monde ne peuvent pas accéder au traitement anti-VIH, avec Amérique latine et le Caraïbes et l’Afrique occidentale et centrale présente les taux les plus bas de traitement pédiatrique contre le virus.

En 2019, un peu moins de la moitié des enfants infectés dans le monde n’avaient pas accès à des traitements vitaux, accusant un retard considérable par rapport à la couverture tant pour les mères (85%) que pour tous les adultes vivant avec le VIH (62%). Près de 110 000 enfants sont morts du sida l’année dernière.

«Alors même que le monde se débat au milieu d’une pandémie mondiale en cours, des centaines de milliers d’enfants continuent de souffrir des ravages de l’épidémie de VIH», a déclaré la directrice exécutive de l’Unicef, Henrietta Fore. «Il n’y a toujours pas Vaccin contre le VIH. Les enfants sont toujours infectés à des taux alarmants, et ils meurent toujours du sida. C’était avant même que Covid-19 n’interrompe les services vitaux de traitement et de prévention du VIH, mettant d’innombrables autres vies en danger.

«La crise de Covid-19 a encore exacerbé les inégalités d’accès aux services de lutte contre le VIH vitaux pour les enfants, les adolescents et les femmes enceintes du monde entier.»

Au cours des mois d’avril et de mai, coïncidant avec des verrouillages partiels et complets, le traitement pédiatrique du VIH et les tests de charge virale chez les enfants dans certains pays ont diminué de 50 à 70%, et le nouveau début de traitement a chuté de 25 à 50%.

De même, les accouchements dans les établissements de santé et les traitements maternels auraient également baissé de 20 à 60%, le dépistage maternel du VIH et le début du traitement antirétroviral (TAR) ont diminué de 25 à 50% et les services de dépistage infantile ont diminué d’environ 10%.

Les données du récent rapport Unicef, Réinventer une riposte résiliente au VIH pour les enfants, les adolescents et les femmes enceintes vivant avec le VIH, a constaté que 150 000 enfants âgés de 0 à 9 ans ont été nouvellement infectés par le VIH, ce qui porte le nombre total d’enfants de ce groupe d’âge vivant avec le VIH à 1,1 million.

En outre, 170 000 adolescents âgés de 10 à 19 ans ont été nouvellement infectés par le VIH, ce qui porte le nombre total d’adolescents vivant avec le VIH à 1,7 million.

Le nombre total de décès d’enfants et d’adolescents liés au sida était de 110000 en 2019, ce qui représente une légère baisse de 5% par rapport aux 116800 décès en 2018.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT