Home » Un mystère entoure une merveille naturelle dans le désert d’Al-Mahra

Un mystère entoure une merveille naturelle dans le désert d’Al-Mahra

by Nouvelles

Entouré de mystère et d’histoires de démons, le puits de Barhout dans l’est du Yémen – connu sous le nom de « puits de l’enfer » – est une merveille naturelle méconnue.

Plus proche de la frontière avec Oman que de la capitale Sanaa à 1300 km, le trou géant dans le désert de la province d’Al-Mahra mesure 30 m de large et aurait une profondeur comprise entre 100 et 250 m.

Le folklore local dit qu’il a été créé comme une prison pour les démons – une réputation renforcée par les odeurs nauséabondes s’élevant de ses profondeurs.

Les responsables yéménites disent qu’ils ne savent pas ce qui se cache en dessous.

“C’est très profond – nous n’avons jamais atteint le fond de ce puits, car il y a peu d’oxygène et pas de ventilation”, a déclaré Salah Babhair, directeur général de la commission géologique et de l’autorité des ressources minérales de Mahra.

« Nous sommes allés visiter la zone et sommes entrés dans le puits, atteignant plus de 50 à 60 mètres de profondeur. Nous avons remarqué des choses étranges à l’intérieur. Nous avons aussi senti quelque chose d’étrange… C’est une situation mystérieuse.

La lumière du soleil ne s’étend pas loin dans la structure, et on ne voit que peu de choses du bord, à l’exception des oiseaux qui volent dans et hors de ses profondeurs.

Les vidéastes cherchant des gros plans de l’intérieur du puits ont déclaré qu’ils sont presque impossibles à capturer – la superstition locale veut que les objets près du trou puissent être aspirés vers lui.

Babhair a dit que le puits avait « des millions et des millions » d’années. “Ces endroits nécessitent plus d’études, de recherches et d’enquêtes”, a-t-il déclaré.

Au fil des siècles, des histoires ont circulé sur des figures surnaturelles malignes connues sous le nom de djinns ou de génies vivant dans le puits.

De nombreux résidents locaux restent inquiets à l’idée de visiter le vaste trou, ou même d’en parler, par peur de la malchance d’un gouffre qui, selon la légende, menace la vie sur Terre elle-même.

Les Yéménites ont eu assez de malchance comme ça.

Le pays est plongé dans une guerre civile depuis 2014 entre le gouvernement et les rebelles houthis.

Les Nations Unies affirment que le Yémen souffre de la pire crise humanitaire au monde, avec des dizaines de milliers de morts, des millions de déplacés et les deux tiers de ses 30 millions d’habitants dépendant d’une forme d’aide.

– AFP

.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.