Un membre du commando est sorti du consulat avec les vêtements de Jamal Kashoggi

0
6

En entrant dans le consulat d'Arabie saoudite à Istanbul le matin du 2 octobre, il est sans poil, il porte une chemise à carreaux bleu et blanc et un pantalon bleu foncé. Quelques heures plus tard, en quittant le bâtiment diplomatique, le même homme porte une barbe, des lunettes, une veste noire, une chemise grise ouverte sur un t-shirt noir et ce qui ressemble à un jean. Seules les chaussures à semelles épaisses et blanches n'ont pas changé.

Ce lundi, le site de la chaîne de télévision américaine CNN, informé par un responsable turc et après consultation des images de CCTV, assure que l’un des membres du commando saoudien qui a tué Jamal Kashoggi dans le consulat saoudien a quitté les lieux du crime commis par la victime.

Un sosie?

Identifié par Mustafa al-Madani, l'homme est sorti du consulat par la porte de derrière, accompagné d'un complice cagoulé de noir. Dans les heures qui ont suivi, les deux hommes ont été filmés dans différentes parties de la capitale turque, dont le célèbre Mosquée Bleue. Après avoir visité le site religieux, Mustafa al-Madani a réapparu dans sa première tenue tandis que son complice se débarrassait d'un sac en plastique. Mustafa al-Madani s'est ensuite envolé dans la nuit.

Le profil de ce dernier est intéressant à plus d’un titre: d’une part, âgé de 57 ans, il était plus âgé que ses compagnons de commando d’une dizaine d’années mais appartenait à la même génération que Jamal Kashoggi, qui l’atteignait à 59 ans. Les gabarits des deux hommes semblaient également correspondre aux images. La source turque de CNN a déclaré que ces similitudes indiquaient qu'Al-Madani avait été envoyé à Istanbul pour assumer le rôle d'extraterrestre de la cible.

Changement de ligne

Une telle donnée, si elle devait être prouvée, constituerait un nouvel élément plaidant en faveur de la préméditation du prix fixé. En tout état de cause, le stratagème a adhéré à la première version fournie par les autorités saoudiennes au moment où la disparition du journaliste a commencé à faire parler. Le royaume a déclaré que Jamal Kashoggi avait quitté le consulat après son entretien.

Mais le régime de Saoud et le prince héritier Mohamed Ben Salmane, à qui de nombreux membres de l'équipe ont envoyé à Istanbul début octobre sont liés, a changé de ligne depuis. En effet, ce week-end, l'Arabie saoudite a déclaré que Jamal Kashoggi avait été tué au consulat le 2 octobre après un interrogatoire dégénéré en affrontement. Adel al-Jubeir, ministre saoudien des Affaires étrangères, a diffusé dimanche sur la chaîne Fox News évoqué "meurtre" et a qualifié le crime de "terrible erreur". Il a nié savoir où se trouvaient le corps ou les restes de la victime.

Mais cette position peut aussi changer.


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.