Un homme qui a survécu 12 ans dans un foyer pour enfants affligé d'abus demande au conseil de présenter des excuses personnelles

Un homme qui a survécu 12 ans dans un foyer pour enfants, affolé par un "cercle de pédophiles", a raconté à une enquête publique comment il s'était recroquevillé sous son lit la plupart des nuits alors qu'il appelait le conseil qui l'avait présidé pour s'excuser directement.

Paul Connolly, 56 ans, a passé 12 ans au St Leonard's Children's Home à Hornchurch, tandis que le personnel attaquait régulièrement des garçons dont ils avaient la charge.

M. Connolly a déclaré cette semaine à l’Enquête indépendante sur les violences sexuelles sur enfants comment il était arrivé juste avant son huitième anniversaire et avait remarqué les "raids" de son dortoir lors de sa deuxième nuit à la maison, lorsque quelqu'un avait tenté de le faire sortir de son lit.

Il a déclaré que le surintendant de la maison, Alan Prescott, revenait ivre du pub avec d'autres hommes avec l'intention d'agresser sexuellement des garçons.

St Leonard’s Children’s Home (Angleterre historique)

L'enquête a fait un récit déchirant de l'abus, décrivant «au moins cinq ou six» pédophiles qui rentraient à la maison «puants d'alcool», portant parfois des cagoules pour se déguiser.

M. Connolly, qui vit à présent dans l'Essex, a déclaré: «Prescott revenait du pub, boosait, s'appuyait contre vous et essayait de vous frotter contre vous. J'ai réussi à me défendre la plupart du temps. "

Six des huit garçons qui vivaient dans le dortoir de M. Connolly se sont suicidés ou sont morts de surdose de drogue.

M. Connolly a été pris en charge à l'âge de deux semaines à peine après avoir été abandonné dans la rue.

Il n'a jamais été violé à la maison, mais a été battu et a déjà été agressé par un membre du personnel pour avoir tenté de les empêcher de violer une jeune fille, a appris l'enquête.

L’ancien parent au foyer, Bill Starling, a été condamné à 14 ans de prison en 2001 pour une série d’agressions sexuelles perpétrées sur une période de 20 ans et deux viols contre des enfants.

M. Prescott, qui était également conseiller du travail et magistrat, a également été condamné à deux ans de prison en même temps pour avoir agressé de manière indécente quatre garçons entre 1970 et 1980.

Paul Setchfield qui a été reconnu coupable d'abus au foyer pour enfants (police métropolitaine)

L'année dernière, Paul Setchfield, ancien gardien de famille, âgé de 64 ans, a été condamné à neuf chefs d'emprisonnement pour onze chefs d'agression sexuelle sur une jeune fille et un garçon entre 1978 et 1981.

M. Connolly faisait partie d’un recours collectif contre le conseil de Tower Hamlets à la fin des années 90. Il a reçu 16 000 £ de compensation, mais aucune excuse officielle. Il a dit que c'était «à peine 1 000 £ par an pour chaque année passée dans cet endroit horrible».

Il dit n'avoir accepté que le «salaire dérisoire» du conseil «car sinon, il y avait de bonnes chances que je ne gagne rien. J'ai quitté le processus de justice civile très énervé. "

M. Connolly demande maintenant des excuses au conseil et veut que ceux-ci se tiennent responsables des terribles abus subis à la maison.

Il a déclaré: «Ils avaient un devoir de diligence envers moi et mes amis, qui étaient comme des frères pour moi, et ils ont lamentablement manqué à leur devoir de diligence.

"Non seulement Tower Hamlets n'a pas réussi à nous protéger, mais ils en ont employé la plupart."

«Si je n'avais pas caché sous le lit la plupart des nuits avec mon couteau de cuisine à manche de bois, j'aurais été violée, ainsi que les autres garçons.

«Trois de mes agresseurs à St Leonard ont été condamnés par des tribunaux pénaux.

«Avec ces convictions, rien ne justifie tout simplement l’incapacité du London Borough of Tower Hamlets de se tenir publiquement responsable de ce qui s’est passé et de ce que nous avons tous vécu.

«Les cicatrices mentales et physiques de mon enfance ne me quitteront jamais.

«Je suis venu à cette enquête aujourd'hui pour insister pour que Tower Hamlets présente ses excuses pour la tragédie de St Leonard, pour moi et ma famille, et en particulier pour mes amis qui n'ont pas survécu et leurs familles.»

Un porte-parole du conseil de Tower Hamlets a déclaré: "Tower Hamlets a publié des excuses qui ont été rendues publiques. Elle a été lue par Richard Baldwin (l'actuel directeur de la division des services à l'enfance) lors de l'enquête indépendante et se lit comme suit:

"J'aimerais commencer par offrir mes condoléances à tous ces enfants qui ont été victimes d'abus sexuels ou physiques de la part de ceux qui étaient censés prendre soin de eux et les protéger.

"Au nom de l'arrondissement, je présente mes excuses sincères à tous les survivants et je les remercie pour leur courage de demander justice pour eux-mêmes et pour tous ceux qui ont été victimes de ces terribles événements."

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.