Un homme présentant des symptômes de type monkeypox décède, le Kerala ordonne une “enquête de haut niveau”

<!–

–>

Le Centre a affirmé qu’il n’y avait pas lieu de paniquer indûment. (Représentatif)

Pathanamthitta :

La ministre de la Santé de l’État, Veena George, a lancé une enquête de haut niveau sur la mort d’un jeune présentant des symptômes de type monkeypox. Le jeune était originaire de Chavakkad Kuranjiyur dans le district de Thrissur et a été testé positif dans un pays étranger.

“Le résultat du test effectué dans le pays étranger a été positif. Il s’est fait soigner à Thrissur en raison d’une fatigue intense et d’une encéphalite et le Monkeypox n’est pas une maladie mortelle”, a déclaré Mme George.

Elle a dit que le retard dans la recherche d’un traitement fera l’objet d’une enquête.

Le département de la santé a également convoqué une réunion à Punnayur concernant le décès.

Entre-temps, une liste de contacts et une carte routière du jeune mort ont été préparées. Les personnes de contact ont été invitées à se soumettre à l’isolement.

Notamment, l’Inde a signalé jusqu’à présent cinq cas de monkeypox, dont trois cas du Kerala, un de Delhi et un autre de Guntur dans l’Andhra Pradesh.

Suite à cela, le gouvernement central est en alerte car le nombre d’infections dans certains autres pays a augmenté.

Dans une interview avec ANI, le membre de NITI Aayog (Santé), le Dr VK Paul, a affirmé qu’il n’y avait pas lieu de paniquer indûment, mais a ajouté qu’il était toujours important que le pays et la société restent vigilants. “Il n’y a pas lieu de paniquer, à partir de maintenant, mais il faut signaler à temps s’ils détectent des symptômes, a-t-il déclaré.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 18 000 cas ont été signalés dans 78 pays.

“L’épidémie de Monkeypox peut être stoppée si les pays, les communautés et les individus s’informent, prennent les risques au sérieux et prennent les mesures nécessaires pour arrêter la transmission et protéger les groupes vulnérables”, a déclaré jeudi le Dr Tedros, directeur général de l’OMS.

Le monkeypox est une maladie zoonotique causée par le virus du monkeypox, qui appartient à la même famille de virus qui cause la variole. La maladie est endémique dans des régions comme l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale, mais récemment, des cas ont également été signalés dans des pays non endémiques, selon l’OMS.

(À l’exception du titre, cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de NDTV et est publiée à partir d’un flux syndiqué.)

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT