Un homme abattu par la police à l’aéroport de San Francisco avait des pistolets airsoft

SAN FRANCISCO, CA - 02 AVRIL : la route devant le terminal international est vide à l'aéroport international de San Francisco le 02 avril 2020 à San Francisco, Californie.  En raison d'une réduction des vols et des personnes voyageant, l'aéroport international de San Francisco a regroupé tous ses terminaux en un seul hall dans le terminal international.  (Photo de Justin Sullivan/Getty Images)

L’extérieur de l’aéroport international de San Francisco. (Justin Sullivan / Getty Images)

Un homme qui a été tué par balle par la police à l’aéroport international de San Francisco jeudi n’était pas armé, ont confirmé les autorités.

Comté de San Mateo Dist. Atty. Steve Wagstaffe a déclaré vendredi au Times que l’homme portait deux pistolets airsoft configurés pour tirer des projectiles en plastique.

Les armes sont considérées comme des répliques en vertu de la loi de l’État et une personne les portant serait considérée comme non armée, a déclaré Wagstaffe.

Les autorités ont d’abord déclaré que l’homme était armé.

Le bureau du procureur général de Californie a repris l’enquête jeudi en raison d’une loi entrée en vigueur l’année dernière obligeant le procureur de l’État à enquêter de manière indépendante sur toutes les fusillades mortelles par la police contre des civils non armés, a déclaré le procureur de district.

“C’est le premier cas dans le comté où ce problème se pose”, a déclaré Wagstaffe.

Dans un communiqué, le bureau du procureur général a déclaré que les pistolets airsoft ne sont pas considérés comme des armes mortelles à moins qu’ils ne soient “utilisés d’une manière particulière susceptible de provoquer la mort ou de graves blessures corporelles”.

La fusillade s’est produite vers 7 h 30 après que des informations ont fait état d’un homme armé de deux fusils à l’entrée de la station BART dans le hall principal du terminal international, a déclaré le porte-parole de l’aéroport, Doug Yakel.

Les agents ont tenté de désamorcer et ont utilisé des mesures moins meurtrières contre l’homme, mais il a continué à avancer et les agents ont ouvert le feu, a déclaré Yakel.

L’homme est décédé des suites de ses blessures, a-t-il précisé. Une autre personne, non identifiée, a été légèrement blessée et transportée à l’hôpital.

Plus de détails sur les tactiques de désescalade et les mesures moins létales n’ont pas été fournis.

Le bureau du coroner du comté de San Mateo a refusé d’identifier l’homme qui a été tué, citant l’enquête en cours.

Le département de police de San Francisco organisera une assemblée publique sur la fusillade dans les 10 jours, a déclaré jeudi la porte-parole du département, Grace Gatpandan.

Cette histoire est apparue à l’origine dans Temps de Los Angeles.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT