Un comte attaque l'Etat français, envisageant d'être retiré du trône de Monaco

Louis de Causans ne veut pas de la famille princière de Monaco, mais de la France. Ce chef d'accusation a même décidé de porter plainte contre l'Etat et de réclamer 351 millions d'euros d'indemnisation. Il l'accuse, comme le dit Le Parisien, d'avoir empêché au début du XXe siècle sa famille de pouvoir accéder au trône de la principauté monégasque. Il est de la deuxième branche de la famille Grimaldi, descendant d'Honoré III, qui a régné sur le Rocher de 1733 à 1793, Louis de Causans explique quotidiennement que la raison de sa rancœur remonte au règne de Louis II, prince héréditaire de Monaco de 1889 entre 1922 et 1949. Celui-ci, sans descendants, aurait dû selon la loi lui succéder un membre de la deuxième branche de la famille Grimaldi, celle à laquelle appartient Louis de Causans.

À l'époque, c'était Guillaume II de Württemberg-Urach qui aurait pu prendre les rênes de la principauté. Un exemple qui provoque l'inquiétude de la France, comme Jean-Marc Descoubès, Louis de Causans & # 39; l'avocat, explique à Paris, "que l'allemand règne sur Monaco, c'était la veille de la première guerre mondiale, tout simplement inacceptable".

"C’est une question d’honneur". Louis II adopte alors la fille de Marie-Juliette Louvet, une hôtesse de cabaret avec qui il est proche, et profite des ordres pris sous la pression de la France et lui permettant de faire son héritière. Il a ainsi comblé les espoirs de la branche allemande de la famille Grimaldi d’accéder au trône. Aujourd'hui, Louis de Causans veut réparer ce préjudice. "D'habitude, dans mon environnement, nous restons discrets et nous hésitons à faire bouger ces choses, mais nous devons restaurer la vérité. C'est une question d'honneur", dit-il. Il a donc décidé de réclamer 351 millions d'euros à la France par le biais d'une procédure de "responsabilité sans faute", un montant "allant jusqu'au préjudice subi", selon son avocat.

L'éditeur vous recommande
Lire la suite

.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.