un client achète 15 000 pommes, le supermarché sanctionné

Le contenu du panier tourne mal, dans un pays régulièrement touché par des pénuries alimentaires. Plusieurs employés d’un supermarché cubain ont été licenciés pour avoir vendu 15 000 pommes à un seul client, a révélé la semaine dernière le blog d’un journaliste cubain, qui en a été témoin dans un supermarché à La Havane. L'information a été reprise dans la presse officielle. "Organisés de manière quasi militaire et dans l’indifférence complice des employés, un peloton de jeunes durs a fait son apparition (…) et, en quelques minutes, ils ont acheté 15 000 pommes (150 caisses sur 100)", a déclaré au blog, tenu par le journaliste Iroel Sanchez, qui a précisé que toute cette cargaison était destinée à un seul client. L’acheteur a payé l’équivalent de 45 cents par pomme, selon les reçus accompagnant le texte du blog.

Huit employés licenciés Dans un contexte de pénuries récurrentes de certains produits à Cuba – des fruits à la bière en passant par le lait ou le beurre – il n'est pas rare qu'un commerçant achète un stock important de denrées alimentaires pour les revendre ensuite au détail. plus cher. "Ce n’est pas parce qu’il est courant qu’il semble normal que des ressources soient capturées, en cas de pénurie de produits", explique vendredi le quotidien Granma, indiquant que huit employés du supermarché ont été licenciés.

Le magasin appartient à Cimex Corporation, un capital public cubain soumis à la législation des activités privées. Selon le site Web officiel de Cubadebate, Cuba importe presque toute la nourriture consommée par ses 11 millions d’habitants, y compris les pommes. "Pour beaucoup, le manque de magasins d'approvisionnement et le manque de marché de gros favorisent l'émergence de ce type de phénomène", déclare Granma. L'île cherche à réformer son modèle économique d'inspiration soviétique et se prépare à reconnaître Constitution, marché, propriété privée et investissement étranger en complément de son système étatique. Et pour essayer d'améliorer l'offre de produits alimentaires, le gouvernement a récemment étendu la superficie et la période d'exploitation des terres accordées aux agriculteurs cubains.

L'éditeur vous recommande
Lire la suite

.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.