Un bijoutier bien connu sur la “liste noire” du CRPC s’oppose à la décision – Société et politique – Actualités

Comme indiqué, début juillet, le CRPC a mis sur liste noire le marchand de bijoux Jahonts après avoir examiné la plainte du consommateur et la décision de la Commission de règlement des litiges de consommation. La décision a été prise conformément à la plainte examinée, dans laquelle le professionnel n’a pas remboursé au consommateur un montant de 398,05 euros pour une bague non conforme aux termes du contrat.

Le président du conseil d’administration de Jahonts a souligné qu’à partir du moment où le client s’est plaint pour la première fois au magasin de Jahonts, le commerçant avait établi un dialogue mutuel pour résoudre la situation. Il a été expliqué au client que, à son avis, les dommages à la bague avaient été causés par des moyens mécaniques et non par la faute du fabricant. En conséquence, le commerçant a proposé au client de réparer le produit et de restaurer le revêtement annulaire.

Le client a refusé cette offre, exigeant une compensation pour la valeur du produit. Karjukov a révélé que la société avait accepté de rembourser la valeur du produit, mais à condition que le produit soit examiné indépendamment.

«Malheureusement, le client a refusé notre offre d’expertise indépendante, demandant à plusieurs reprises un remboursement.

Par conséquent, ni nous ni le CRPC n’avons d’avis d’expert indépendant qui déterminerait la cause réelle du dommage et permettrait au CRPC de tirer une conclusion objective », a-t-il souligné.

Le responsable de Jahonts a déclaré que le CRPC avait pris la décision de ne pas voir le produit défectueux, mais d’évaluer uniquement la correspondance électronique des deux parties.

«L’initiative du CRPC de créer une telle« liste noire »doit être saluée, mais je tiens à souligner que l’inclusion hâtive d’une entreprise dans une telle liste nuit à la réputation de l’entreprise. Notre entreprise a des critères stricts pour traiter les plaintes des clients et toujours en raison de laquelle le client est remboursé des frais », a déclaré le président du conseil d’administration de« Jahnots ».

Il a ajouté que dans le cas examiné par le CRPC, il n’a pas été prouvé que les dommages à la bague ne se sont pas produits, par exemple en raison de l’utilisation quotidienne imprudente des bijoux par le client. Comme l’explique Karjukov, les bijoux plaqués rhodium sont sujets à une usure naturelle, ce qui n’est pas considéré comme un défaut, et cela est également indiqué dans les instructions d’utilisation que chaque client reçoit au moment de l’achat.

Jahonts réitère son appel à un examen indépendant de la bague en or blanc endommagée. Si, à la suite d’un examen indépendant, la faute du fabricant est établie, une compensation de la valeur de la marchandise au client sera faite, a déclaré Karjukov.

La représentante du CRPC, Evija Lene, a expliqué à LETA que les commerçants qui n’ont pas volontairement rempli les conditions spécifiées dans la décision de la Commission de règlement des litiges de consommation sont inclus dans la “liste noire” du CRPC.

En l’espèce, le consommateur a déposé une plainte auprès de la Commission de règlement des litiges de consommation concernant une bague en or blanc non conforme aux termes du contrat, la bague ayant commencé à perdre de sa qualité et à changer d’apparence.

Elle a également noté que, compte tenu de toutes les circonstances de l’affaire et du fait que la bague du consommateur avait été utilisée pendant une courte période de deux mois, la Commission a estimé que le consommateur devait se voir rembourser l’intégralité du montant payé, à savoir 398,05 EUR.

Cependant, comme le commerçant ne s’est pas conformé à cette décision, «Jahonts» a été mis sur liste noire par le CRPC jusqu’à ce que la décision soit mise en œuvre.

Selon les informations de “Firmas.lv”, en 2018, “Jahonts” a réalisé un chiffre d’affaires de 10,064 millions d’euros et un bénéfice de 2,354 millions d’euros. La société a été enregistrée en décembre 1993 et ​​dispose d’un capital social de 455 252 euros. Le seul propriétaire de l’entreprise est Vyacheslav Karjukov.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.