Uber vomissement fraude: Les clients auraient été faussement accusés de vomissements

Uber vomissement fraude: Les clients auraient été faussement accusés de vomissements


Certains conducteurs Uber factureraient des clients de 80 à 150 $ après avoir rapporté faussement que les coureurs ont vomi à l'intérieur de leurs véhicules, selon un rapport de Miami Herald.

L'escroquerie provient d'un «frais de nettoyage» obligatoire qu'Uber facture aux clients s'ils vomissent à l'intérieur du véhicule d'un conducteur.

Le simulacre semble assez simple. Comme détaillé par le Miami Herald, le chauffeur Uber envoie de fausses photos de l'incident à la direction d'Uber, qui initie alors les frais. Les honoraires d'Uber varient, car une boisson renversée par des passagers est 20 $, tandis que le vomissement dans ou sur la voiture est entre 40 $ et 80 $. Si un passager provoque des «quantités significatives» de sang, d'urine ou de vomi à l'intérieur, une amende de 150 $ est imposée.

Dans un communiqué envoyé à Business Insider, un porte-parole de Uber a déclaré: "Participer à une activité frauduleuse de quelque nature que ce soit constitue une violation flagrante de notre règlement communautaire." Nous évaluons constamment nos processus et technologies liés à ces réclamations. être détecté. "

La compagnie ne pouvait pas donner à Business Insider un nombre exact de réclamations frauduleuses, mais a déclaré que la plupart des rapports de frais de nettoyage sont légitimes et que lorsque Uber trouve un cas confirmé de fraude, des mesures appropriées sont prises qui incluent le retrait du conducteur. Uber encourage les coureurs à signaler immédiatement tout cas suspect de fraude.

Dans un communiqué envoyé à El Nuevo Herald, Uber a ajouté: "Avec 15 millions de voyages par jour, Uber n'est malheureusement pas à l'abri de ces types d'incidents."

Comme l'indique la section sur les lignes directrices d'Uber de leur site Web, les vomissements peuvent également entraîner une perte de l'achalandage et de l'utilisation de l'ap. Le site Web d'aide d'Uber dit: «Les cyclistes sont responsables des dommages à l'intérieur ou à l'extérieur d'un véhicule causés par des incidents tels que des vomissements ou des déversements d'aliments.

Le Miami Herald rapporte des incidents où les conducteurs travaillent ensemble pour faire payer des frais à un seul client jusqu'à 300 $. Le rapport inclut des incidents de passagers injustement expulsés de l'application suite à une soumission de vomi faux envoyé par le conducteur.

Sur Twitter, certains utilisateurs ont exprimé leur frustration quant à la façon dont le service à la clientèle de l'entreprise traite les plaintes de fraude au vomi.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.