Uber dépose un fichier confidentiel pour son introduction en bourse - TechCrunch

Deux jours après que Lyft eut soumis des documents à la Securities and Exchange Commission américaine pour un premier appel public à l'épargne début 2019, Uber avait fait de même, selon le Wall Street Journal.

La société a déposé vendredi à titre confidentiel un premier appel public à l'épargne, marquant ainsi le début d'une course pour les deux géants du marché boursier.

La plus récente évaluation du marché privé d'Uber était de pas moins de 72 milliards de dollars, bien que l'entreprise âgée de près de 10 ans s'attende à ce que Wall Street lui attribue une valeur allant jusqu'à 120 milliards de dollars dans ce qui sera facilement l'un des introductions en bourse les plus attendues de la décennie. .

Uber n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

Fondée en 2009 par Travis Kalanick, Uber a réuni près de 20 milliards de dollars de fonds en capital et en fonds propres, selon PitchBook. SoftBank à elle seule a investi des milliards dans la société pour en devenir le principal actionnaire. Les autres donateurs clés d’Uber sont Toyota, qui a investi 500 millions de dollars il ya quelques mois à peine, ainsi que les investisseurs en fin de croissance, T. Rowe Price, Fidelity et TPG Growth.

Premier tour de la capitale, Lowercase Capital et d’autres gagnent gros grâce à la disparition d’Uber – tous ont participé aux premières campagnes de capital-risque de la société.

Le dépôt arrive un peu plus tôt que prévu. La directrice générale d’Uber, Dara Khosrowshahi, avait précédemment déclaré qu’elle s’attendait à un premier appel public à l’épargne à la mi-2019, mais les nouvelles d’aujourd’hui permettent à Uber de faire ses débuts au premier trimestre de l’année prochaine.

“[Uber] a tout l’inconvénient d’être une société publique, avec pour nous un projecteur sans aucun avantage », a déclaré Khosrowshahi sur scène lors de la conférence Dealbook du New York Times en 2017.

Uber a récemment communiqué ses résultats financiers du troisième trimestre, avec des pertes nettes en hausse de 32% par rapport au trimestre précédent pour atteindre 939 millions de dollars sur une base pro forma. Le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (BAIIA), les pertes d’Uber se sont chiffrées à 527 millions de dollars, en hausse d’environ 21% en glissement trimestriel. La société a déclaré que son chiffre d’affaires avait progressé de 5% en glissement trimestriel, à 2,95 milliards de dollars, et en hausse de 38% en glissement annuel.

Il semble que le calendrier d’introduction en bourse d’Uber ait été repoussé à la suite de rapports faisant état de la paperasserie confidentielle de Lyft. Lyft, le plus grand concurrent d’Uber aux États-Unis, devrait également franchir le pas au premier trimestre 2019. La société avait récemment été évaluée à environ 15 milliards de dollars. Son introduction en bourse sera souscrite par JPMorgan Chase et Credit Suisse Jeffries.

2019 sera une année fascinante pour les sorties de licorne avec un rapport séparé à ce jour indiquant que Slack prépare également son introduction en bourse et a engagé Goldman Sachs pour souscrire à son offre. À eux seuls, Lyft, Uber et Slack valent 94 milliards de dollars, ce qui signifie que 2019 apportera sans aucun doute les liquidités indispensables à de nombreux investisseurs technologiques.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.