UBB impuissant sur la pelouse d'Agen (22-17)

Le match: UBB est parti trop loin
Au début, et comme au premier semestre, Agen a eu le ballon. Et, si une pénalité des 45 mètres de Baptiste Serin, a répondu à une identique, de Jake McIntyre (3-3, 16e), l'UBB a souffert. Les Agenais ont tenu le bal, ont avancé, ont colonisé le camp de Girondin. Et après une nouvelle pénalité, c’est Yoan Tanga qui s’est aplati, alors que l’UBB avait déjà perdu 3 joueurs à la suite d’une blessure (13-3, 32e). La logique, face à la domination du Lot-et-Garonne, face à une maladroite UBB, qui ne gardait pas ses rares munitions.

Agen était plus fort et cela a été confirmé dès le début de la deuxième période. Après une action superbe, où Tanga, toujours lui, n'a pas réussi à s'aplatir. M. Lafon est revenu sur le penalty, passé par McIntyre, qui a poursuivi son parcours sans faute (6/6). C'est avant que l'UBB ne réagisse, avec trois ballons intéréssés, le dernier conclu par un essai Pélissié, transformé par Serin (19-10, 59ème). Si Roumat n'a pas réussi à aplanir le coin, l'UBB a encore développé si peu d'actions construites. Et c'est sur un nouveau maul, sanctionné par un test de pénalité, que les Girondins ont empoché le bonus.
Partisans défaitistes

Je pense même plus que nous pouvons dire que le@Ubbrugby est triste. Ça va au delà Avant, c'était moins "pragmatique", moins "scientifique", mais nous avions du jeu, de l'atmosphère, du spectacle et des résultats. Là on s'ennuie et on fait encore plus de coups. Doit réagir putain #SUAUBB– Pierre Gouguet (@PGouguet) 15 septembre 2018

Le fait du match: l'UBB a très vite diminué
C'est peut-être une coïncidence, peut-être pas… Mais UBB a encaissé le test de Yoan Tanga juste après la blessure de Semi Radradra. Un fait de jeu qui perturberait les Bordelais. La sortie des Fidjiens, qui a frappé la côte, a entraîné la troisième ligne Beka Gorgadze qui est entrée en jeu dans le centre… avant de changer, car il y avait un protocole de commotion cérébrale touchant Luke Braid. C'est donc Jules Gimbert qui est entré sur le terrain … Et, dans la confusion et la désorganisation, Tanga allait aplatir.
C'était beaucoup pour les hommes de Rory Teague qui, avant Radradra, avaient déjà perdu leur autre centre, Ulupano Seuteni, après un quart d'heure de jeu.
Le point noir: le toucher, encore et encore
5 ballons perdus en contact, presque tous dans les 40 mètres agenais … Impossible, dans ses conditions, d'obtenir suffisamment d'opportunités pour Bordelo-Béglais. Nabuli et Tilsley n'avaient pas d'attaque rapide à exploiter.
Malgré le retour de Cameron Woki, UBB a souffert en contact. © Radio France
– Justine HamonPourtant, il y avait les retours, dans les meutes de joueurs qui excellaient en contact, comme Luke Jones et Cameron Woki. Mais rien ne fonctionne, la clé continue d'être mal exploitée, quel que soit le lanceur Bordelo-Begger. Il y avait eu Dufour sur les deux premiers matchs, cette fois-ci c'est Adrien Pélissié, puis Maxime Lamothe qui ont lancé. Résultat, deux clés pas à droite et trois ballons contrés par l'Agen. Raging, quand on sait que ce sont deux clés bien assurées, qui ont donné les deux tests.
Points
SU Agen: Un essai de Tanga (31ème), 5 pénalités de McIntyre (13ème, 25ème, 40ème, 53ème, 66ème), une transformation de McIntyre (32ème).
Union Bordeaux-Bègles: 2 essais de Pélissié (58ème) et penalty (79ème) une pénalité de Serin (16ème), transformation de Serin (59ème).
Les résultats du quatrième jour

Le classement du Top 14

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.