Trump "devrait" annoncer de nouveaux tarifs en Chine dès lundi

WASHINGTON (Reuters) – Le président américain Donald Trump devrait annoncer de nouveaux tarifs sur les importations chinoises d’environ 200 milliards de dollars dès lundi, a déclaré samedi à Reuters un haut responsable de l’administration.

Le tarif sera probablement d’environ 10%, a rapporté le Wall Street Journal, citant des personnes familières avec le sujet. Ce chiffre est inférieur aux 25% envisagés par l’administration pour cette éventuelle série de tarifs.

La Maison Blanche n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

Les tarifs à venir figureront sur une liste de produits incluant 200 milliards de dollars de produits de technologie Internet et d’autres appareils électroniques, cartes de circuits imprimés et biens de consommation, fruits de mer, meubles, produits d’éclairage, pneus, produits chimiques, sièges pour bébés. On ne savait pas si l’administration exempterait l’un quelconque des produits figurant sur la liste, qui a été annoncé en juillet.

Vendredi, la porte-parole de la Maison Blanche, Lindsay Walters, a déclaré que M. Trump "avait clairement indiqué que son administration et lui continueraient à prendre des mesures pour lutter contre les pratiques commerciales déloyales de la Chine.

Trump avait déjà demandé à ses collaborateurs de procéder aux tarifs, malgré les tentatives du secrétaire au Trésor Steven Mnuchin pour relancer les négociations commerciales avec la Chine.

Un observateur dans le secteur des entreprises a déclaré que l’administration avait peut-être réduit son niveau de tarif prévu après avoir entendu les commentaires du public, espérant que les entreprises ne feraient pas immédiatement augmenter les prix des biens de consommation. Néanmoins, les tarifs supplémentaires pourraient compliquer les négociations commerciales avec la Chine attendues plus tard ce mois-ci.

Trump a demandé à la Chine de réduire son excédent commercial de 375 milliards de dollars avec les États-Unis, de mettre un terme aux politiques visant à acquérir les technologies et la propriété intellectuelle américaines et de réduire les subventions industrielles de haute technologie.

Cette semaine, les deux plus grandes économies du monde ont semblé progresser sur le commerce. Le Trésor a invité de hauts responsables chinois, dont le vice-Premier ministre Liu He, à participer à d'autres pourparlers.

L’administration a déjà perçu des droits sur des produits chinois d’une valeur de 50 milliards de dollars à la suite d’une étude sur les pratiques de la Chine en matière de propriété intellectuelle, publiée plus tôt cette année.

Le 7 septembre, Trump a averti qu’il disposait de nouveaux tarifs sur des importations chinoises de 267 milliards de dollars, en plus de celles qui seront ciblées cette semaine. Si tous les droits de douane étaient invoqués, les importations totales en provenance de Chine et soumises à des droits de douane dépasseraient les 505 milliards de dollars de biens que les États-Unis ont importés de Chine l'an dernier.

Selon les données du US Census Bureau, les importations en provenance de Chine jusqu’en juillet ont augmenté de près de 9% par rapport à la même période en 2017.

(Reportage par David Shepardson et David Morgan; édité par Chizu Nomiyama et David Gregorio)

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.