nouvelles (1)

Newsletter

Trois régions commenceront la vaccination contre la variole du singe la semaine prochaine | À PRÉSENT

Dans les régions de sécurité de Rotterdam-Rijnmond, IJsselland et Drenthe, la vaccination préventive contre le virus de la variole du singe commencera à partir de la semaine prochaine. Les premières invitations ont été envoyées dans d’autres parties du pays. Les régions de sécurité d’Amsterdam-Amstelland et Haaglanden ont commencé lundi avec les vaccinations.

Les personnes invitées peuvent visiter un lieu de vaccination à l’aéroport de Rotterdam La Haye à partir de jeudi. Dans la Drenthe et l’IJsselland, la campagne de vaccination débutera lundi.

Dans d’autres régions, les campagnes de vaccination devraient commencer prochainement. Le GGD Hollands Noorden s’attend à pouvoir commencer la semaine prochaine, mais ne sait pas encore quand. Dans la province d’Utrecht, le GGD va commencer à vacciner “très bientôt”.

Le GGD de Flevoland a envoyé les premières invitations cette semaine, le GGD de Kennemerland le fera début août. Le GGD Hollands Midden se dit occupé par les préparatifs, mais ne sait pas encore quand l’injection pourra commencer.

Les vaccinations préventives ont commencé lundi à Amsterdam-Amstelland et Haaglanden. Au total, 40 % des personnes appelées ont été vaccinées. Les GGD attribuent la participation relativement faible à la période des vacances. Les personnes qui ne se présentent pas maintenant recevront une nouvelle invitation plus tard pour se faire vacciner.

878 cas de variole du singe connus aux Pays-Bas

Les vaccinés reçoivent le vaccin Imvanex. Après quatre semaines, les personnes reçoivent une deuxième injection et sont entièrement vaccinées contre le virus de la variole du singe.

Les premiers vaccins sont administrés aux hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes et aux personnes trans qui sont séropositives ou qui prennent des médicaments pour les empêcher de contracter le VIH. De nombreuses personnes de ce groupe courent un risque élevé de variole du singe. Ils sont spécifiquement invités.

Le virus monkeypox a été trouvé chez 878 personnes aux Pays-Bas ces dernières semaines. Ce nombre augmente régulièrement. La plupart des infections ont été découvertes chez des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes. Monkeypox n’est pas une maladie vénérienne, mais se propage principalement par contact peau à peau. N’importe qui peut contracter le virus, d’une “maladie gay” est donc pas question.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT