Home » – Très inconfortable – VG

– Très inconfortable – VG

by Nouvelles

Lars-Erik Aabech et une autre personne ont eu leur moteur arrêté et ont été sauvés d’un récif sur Hvaler. Le patron du canot de sauvetage estime que les vagues dans la zone étaient hautes de trois mètres.

Publié :

C’est samedi que les deux personnes ont dû se faire aider du canot de sauvetage RS 172 après l’arrêt du moteur par mauvais temps à Hvaler dans le comté de Viken. En raison des hautes vagues et de la proximité de la terre, ils ont dû nager jusqu’au canot de sauvetage avec un sauveteur.

Les deux personnes ont débarqué sain et sauf. C’était Dagbladet qui a évoqué le cas pour la première fois. VG a été en contact avec Aabech, qui répond aux questions suivantes sur la façon dont il a vécu la situation :

– Très inconfortable.

Aux autres plaisanciers de la région, il a l’attrait suivant :

– Ne conduisez pas au sud de Vesterøy par mauvais temps ! Appelez le 120 en cas de besoin.

INSUFFISANT : Le voyage en bateau de Lars-Erik Aabech s’est terminé sur un récif à Hvaler, où il a dû être secouru par le canot de sauvetage. Il décrit l’expérience comme très désagréable. Photo : Partenaire de marché

– Le pire endroit

Le skipper Johan Leandersson sur le bateau de sauvetage RS 172 dit à VG que les deux ont eu un arrêt moteur dans la zone au sud-ouest de Vesterøy.

– C’est probablement le pire endroit sur Hvaler pour avoir un moteur à l’arrêt. C’est tout simplement un endroit sale.

Leandersson dit que les deux avaient des positions quelque peu floues et qu’ils ont donc passé un certain temps à les localiser. Quand ils les ont vus pour la première fois, cependant, il est rapidement devenu évident qu’il ne serait pas pertinent d’ajouter la coupure avec le canot de sauvetage.

– Les vagues dans la zone ont rapidement atteint trois mètres de haut, peut-être même un peu plus là où c’était peu profond.

Le vent était également bon et Leandersson estime que la vitesse du vent était d’environ 13 à 14 secondes.

Un sauveteur a donc dû sauter à l’eau pour atteindre le récif. Il a ensuite nagé jusqu’au canot de sauvetage avec les deux naufrages un par un.

– Les deux l’ont bien pris, mais c’était probablement à la fois effrayant et un peu inhabituel de se retrouver dans une telle situation, dit Leandersson.

Il dit que les deux portaient heureusement des gilets de sauvetage auparavant. Lorsqu’ils débarquèrent, ils furent bien accueillis par les pompiers qui avaient préparé des couvertures et des vêtements chauds.

Même s’ils n’ont pas eu de chance avec l’endroit où leur moteur a été arrêté, cela aurait pu être encore pire, dit Leandersson.

– S’ils avaient eu un arrêt moteur encore un peu plus loin vers la terre, cela aurait très vite pu être bien pire. Donc, dans ce sens, c’était de la chance dans l’accident.

VENT ET VAGUES : Les conditions difficiles ont obligé les deux épaves à nager jusqu’au canot de sauvetage. Ils ont été aidés en cours de route par un sauveteur qui a nagé avec eux un par un. Photo : Le canot de sauvetage RS 172 / La compagnie de sauvetage

Aabech dit à Dagbladet qu’ils ont commencé le voyage à Arendal, et ils ont rapidement remarqué que quelque chose n’allait pas. Ils ont contacté le canot de sauvetage, mais pensaient que tout irait bien. Puis le moteur s’est complètement arrêté.

– Le moteur s’est arrêté à ce que je veux dire, c’est le pire endroit où il aurait pu s’arrêter. Il y avait une vague qui a claqué le bateau contre un récif. Ensuite, nous avons sauté du bateau en cas de chavirement, raconte Aabech à Dagbladet.

Le bateau est laissé sur le continent à Vesterøy, et Aabech se dit enthousiasmé par la façon dont cela se passe.

Leandersson a déclaré à Dagbladet que c’était la bonne décision de rester à la pointe de la technologie jusqu’à l’arrivée des secours.

– Il vaut mieux attendre que les secours arrivent, et ils ont bien fait de rester. Commencer à nager dans ces vagues n’est pas si facile, a-t-il déclaré à Dagbladet.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.