Top VW: l’accord avec le scandale du diesel – Economie

0
23

Volkswagen paie des millions de dollars pour que le pouvoir judiciaire clôt son enquête contre le PDG Diess et le chef du Conseil de surveillance Pötsch, accusé de manipulation du marché.

Un mauvais timing peut parfois avoir des conséquences fatales, tant pour le travail que pour la vie dans son ensemble. Chez Herbert Diess, 19 jours ouvrables auraient pu décider de son sort. 19 jours ouvrables qui, dans le pire des cas, auraient pu le mettre en prison. Les choses se sont déroulées différemment: les 19 jours commencent à peine à devenir très, très chers. Ils ont coûté des millions.

La procédure pénale pour une éventuelle manipulation du marché dans le cadre de l’affaire du diesel contre le PDG de VW, Herbert Diess, devrait être close, il en va de même pour le président du conseil de surveillance, Hans Dieter Pötsch. Prérequis: le groupe transfère neuf millions d’euros pour protéger ses deux principaux dirigeants contre de nouvelles investigations. Tel est l’accord avec le pouvoir judiciaire, initialement mardi soir Magazine Manager signalé.

Diess et Pötsch ont été inculpés en septembre dernier – les enquêteurs les ont accusés de ne pas avoir informé les actionnaires en temps utile du scandale des émissions. Le fait que VW ait manipulé des millions de véhicules diesel et soit donc responsable de ce qui est probablement la plus grande fraude industrielle de l’histoire allemande de l’après-guerre a été annoncé en septembre 2015 par l’annonce des autorités américaines. Mais le 27 juillet 2015, le problème du diesel aurait été discuté lors d’une soi-disant “table des dégâts” en présence des membres du conseil d’administration de VW. À l’époque, Herbert Diess, auparavant directeur chez BMW, travaillait pour la 19e journée en tant que membre du conseil d’administration de Volkswagen. S’il avait commencé à travailler pour l’entreprise un mois plus tard, personne n’aurait pu le blâmer de connaître la fraude – qui a sans aucun doute commencé chez VW avant son ère. Cependant, la question de ce que Diess a entendu, dit et compris le jour ouvrable 19 est devenue une question fondamentale – tant pour lui personnellement que pour le groupe, qu’il dirige depuis avril 2018.

Parce qu’en plus des nombreuses procédures liées à la manipulation du diesel elle-même, la question est également importante en vertu du droit des sociétés par actions. Lorsque la fraude est devenue publique, le stock s’est écrasé. Si les investisseurs auraient dû être informés des problèmes plus tôt, s’ils auraient pu être informés plus tôt et si oui par qui – ces aspects ont été au centre de cette enquête.

Le conseil de surveillance de VW se serait félicité de la clôture de la procédure. Le PDG de Diess ne serait que modérément enthousiasmé par l’accord, selon son environnement. L’avocat aurait préféré suivre la procédure pour prouver son innocence, a déclaré son avocat Tido Park au SZ. Après tout, les aspects “pragmatiques et économiques du processus” étaient plus importants. L’avocat du président du conseil de surveillance Pötsch crée également l’image d’un homme qui “priorise les intérêts de l’entreprise” et ne se bat pas pour son acquittement. L’accord avec le pouvoir judiciaire n’est pas un aveu de culpabilité, il ne profitera probablement pas aux plaignants dans diverses procédures civiles, qu’il s’agisse de chauffeurs ou d’actionnaires. Mais une chose est claire: le groupe ne veut pas voir Diess et Pötsch sur un quai.

Ainsi, alors que les deux managers toujours actifs sont rachetés de l’enquête par le groupe, la situation avec l’ancien patron de VW, Martin Winterkorn, est fondamentalement différente. Dans son cas, il n’y aurait pas d’accord sur la fin du processus sous certaines conditions. Le jour de l’acte d’accusation, l’avocat de Winterkorn a rejeté les allégations: Winterkorn n’avait “aucune connaissance précoce” des manipulations.

La relation entre Winterkorn et le groupe est considérée comme rompue. Le procureur de Braunschweig enquête également sur lui pour suspicion de fraude.

.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.