Tesla s'enflamme à Wall Street après la volte-face d'un spéculateur

Le constructeur de véhicules électriques haut de gamme Tesla a flambé mardi à Wall Street après la volte-face d'un fonds américain qui spéculait sur la chute du titre.
L'action du groupe de l'emblématique entrepreneur sud-africain Elon Musk s'est terminée sur un bond de 12,72%, à 294,14 dollars, surnageant dans un marché ayant clôturé dans le rouge.
Dans une note publiée mardi, le fonds Lemon, qui faisait partie, il y a quelques semaines, de ceux qui anticipaient le krach boursier – les "vendeurs à découvert" – a déclaré qu'il avait changé d'avis.
"Lemon change d'avis sur Tesla, l'histoire est devenue trop convaincante pour l'ignorer", écrit le fonds, dont le patron, Andrew Left, était jusqu'à présent l'un des critiques les plus fervents d'Elon Musk.
Tesla devrait publier ses résultats mercredi après la fermeture de Wall Street.
Croyant que la société dépensait trop d’argent, qu’elle allait devoir s’épuiser et avoir du mal à tenir son calendrier de production, M. Left et d’autres financiers américains, tels que le milliardaire David Einhorn, ont parié contre Vous êtes ici.
Leurs paris ont conduit à des escarmouches régulières avec Elon Musk, qui ne manque pas une occasion de se moquer d'eux sur son compte Twitter.
"Nous pouvons dire pour la première fois que Citron croit en Tesla, car le modèle 3 est un modèle qui a fait ses preuves", alors que les voitures annoncées par d'autres constructeurs ont encore du mal à voir le jour, justifie Lemon.
"Tesla annule la concurrence", conclut Andrew Left.
Plainte pour "fraude"
Tesla a annoncé plus tôt ce mois-ci avoir atteint son objectif de production, le modèle 3, son nouveau modèle de milieu de gamme avec lequel elle espère devenir un constructeur automobile grand public.
Il avait produit 53 239 unités au troisième trimestre, soit plus du double du deuxième trimestre, mais il avait averti que la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine avait accru ses exportations à destination de Beijing.
"Les chiffres fournis par la société sont très étonnants", a commenté Lemon mardi, ajoutant que "les médias se concentrent sur le côté excentrique, étrange et parfois offensant d'Elon Musk et ignorent la déstabilisation légitime de l'industrie automobile, actuellement dirigée par Tesla ".
Le redressement du fonds intervient un peu plus d'un mois après le dépôt d'une plainte pour "fraude" contre Elon Musk et Tesla, à la suite d'un message twitter de M. Musk annonçant qu'il retirerait le groupe. et avait "sécurisé" le financement d'une telle transaction.
L'opération n'a pas été effectuée et l'agent de la bourse, la SEC, a ouvert une enquête qui a abouti à un accord à l'amiable, M. Musk ayant accepté de payer une amende et de laisser la présidence de Tesla à une personnalité indépendante.
Lemon veille à ne pas retirer sa plainte.
Le cas de la radiation, de la colère de M. Musk contre des analystes financiers, de l’apparition de l’entrepreneur dans un programme dans lequel, entre deux questions, il sirotait un verre de whisky et tirait sur un joint que l'hôte lui a offert.
lo / vmt / sdu
TESLA MOTORS
GAZOUILLEMENT
24/10/2018 00:04:49 –
New York, 23 octobre 2018 (AFP) –
© 2018 AFP

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.