Suspect dans la fusillade mortelle du métro de New York le week-end en train de négocier sa reddition avec la police: rapports

L’homme soupçonné d’avoir tiré sur un autre passager dans un métro à destination de Manhattan à New York dimanche serait en train de négocier une reddition avec la police.



FTiOdeoWIAA3HPM.jpeg


© NYPD
FTiOdeoWIAA3HPM.jpeg

Andrew Abdullah, 25 ans, que la police soupçonne d’avoir sorti une arme à feu et tué Daniel Enriquez, 48 ans, lors d’une fusillade apparemment aléatoire, devrait se rendre mardi, Le New York Post rapports.

Le département de police de New York a déclaré L’indépendant il ne peut pas encore confirmer les rapports de reddition.

La reddition est en cours de négociation avec l’aide d’un pasteur de Brooklyn, le Poster rapports, citant des sources d’application de la loi anonymes.

Les membres de la famille de l’employé décédé de Goldman Sachs se sont déchaînés contre la ville, affirmant que les dirigeants n’avaient pas réussi à assurer leur sécurité.

« Je pense qu’en répétant l’affirmation que « la ville est sûre », que « les métros sont sûrs », vous ne pouvez pas tromper les New-Yorkais. Nous sommes des locaux. Si vous sortez et que les gens regardent dans votre propre quartier, vous pouvez voir des crimes se produire », elle a dit à WNBC.

Un homme de 48 ans tué dans une rame de métro à New York

SUIVANT

SUIVANT

« Comment imaginez-vous que quelque chose comme ça arrive à une personne ordinaire ? Je ne veux pas que mon frère soit une statistique. Je ne veux pas qu’il soit un numéro », a-t-elle ajouté.

Les responsables ont déclaré que la fusillade n’avait pas été provoquée et s’était produite alors qu’un train Q traversait le pont de Manhattan en direction de la gare de Canal Street. Des témoins ont décrit le tireur faisant les cent pas dans la voiture avant de sortir une arme et de tirer sur Enriquez dans la poitrine.

Le tireur alors aurait est descendu du train, donnant son arme à un sans-abri qui l’a armée avant qu’elle ne soit récupérée par la police pour être testée, selon les forces de l’ordre.

La police a déclaré qu’elle continuerait d’envoyer des agents pour sécuriser le réseau de métro tentaculaire de la ville.

“Nous avons poussé beaucoup d’officiers supplémentaires dans le métro”, a déclaré le chef du département du NYPD, Kenneth Corey, aux journalistes lors d’une conférence de presse à la station Canal Street dimanche après-midi. “Nous continuons à le faire pour patrouiller ce système ferroviaire très étendu que nous avons et nous allons continuer à le faire.”

Ceci est une nouvelle de dernière heure et sera mis à jour.

De l’actualité à la politique, des voyages au sport, de la culture au climat – The Independent propose une multitude de newsletters gratuites adaptées à vos intérêts. Pour trouver les histoires que vous souhaitez lire, et plus encore, dans votre boîte de réception, cliquez sur ici.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT