Sport national | 5ème jour: l'UBB, nouvelle victime du "Monstre à 16 pattes" de Clermont?

A la peine depuis le départ du Top 14, Bordeaux-Bègles, Toulon et Montpellier devraient rentrer chez eux samedi et dimanche lors de la cinquième journée, qui verra Grenoble et Perpignan, tous deux toujours promus sans victoire, concourir dans un meeting à haut enjeu. Qui va enfin lancer sa saison? Les deux promus sont durs, battus au cours des quatre premiers jours pour accumuler trois points entre eux. Cette réunion sera chère pour la maintenance, un peu plus de quatre mois après la fin de la Pro D2 remportée par Usap contre le FCG.

Annoncé blessé et / ou incertain, Germain, Visinia et Pourteau seront enfin dans le match demain pour le choc du fond de la table entre Grenoble et le@usap_officiel. Ne serait-ce pas un gros coup d'empoisonnement de la part du @FCGrugby ?
(cc @ hugobove12) pic.twitter.com/b6WHYXMnJV– Emilien Vicens (@EmilianVicens) 21 septembre 2018

Une autre rencontre électrique attendue samedi entre Racing 92 et Castres, trois mois après la demi-finale remportée par le CO (19-14). Franciliens et Tarnais se rencontrent à la U Arena, où le premier aura moins droit à l'erreur, ayant déjà chuté une fois, et lourdement (contre Clermont). Il sera aussi question de pression à Toulon: deux semaines après avoir renversé Castres sur le fil (28-27) pour signer sa première victoire de la saison, le RCT de Mourad Boudjellal à nouveau offensif dans les médias, la défaite est interdite. Agen viendra à Mayol sans entrave, avec un effectif repensé pour se concentrer sur son prochain match à domicile, où il compte se maintenir cette saison.

🏉 #RCTSUA Découvrez le XV de départ du @RCTofficiel faire face à @agen_rugby ! À demain en fin d'après midi au Stade Mayol! 🔴⚫️ pic.twitter.com/Di6NswbhIf– RCT – RC Toulon (@RCTofficiel) 21 septembre 2018

La Rochelle – Lyon, le duel le plus ouvert Et que dire de Montpellier, fort leader du championnat l'an dernier à la même heure et aujourd'hui à la onzième place après sa défaite vécue à Lyon le week-end dernier (55-13)? La tempête a grondé au stade d'Altrad et le MHR devra absolument gagner dimanche contre le Stade Toulousain, qui devra également se tourner après avoir mis de côté des points en obtenant le match nul à Lyon (16-16) avant d'imposer à Grenoble ( 23-20). Et si Lyon, qui a rattrapé un début de saison mitigé avec sa victoire à Perpignan (22-16) et surtout sa manifestation contre Montpellier (55-13), passera un véritable test à La Rochelle, quid de Bordeaux-Bègles Syndicat? C'est au tour des hommes de Rory Teague de frotter la terreur du début de saison, Clermont, en ouvrant ce 5e jour. Pour ne pas tomber malade et regarder en haut de la table, la victoire s'impose, si possible avec le chemin. Problème: le visiteur Chaban-Delmas brise tout sur son passage grâce à la domination de son peloton et à un rééquilibrage de son jeu après un échec la saison dernière. Le refrain est bien connu: le front est occupé par le sale boulot pour permettre aux trois quarts de briller. Ceux qui sont souvent reconnaissants en retour, comme l’ouvre jeudi Camille Lopez devant la presse, quelques jours après une nouvelle manifestation du "grand" à Pau (27-23): "Nos dirigeants font un grand, grand départ au Si nous ne les avions pas, nous n'aurions pas quatre victoires, nous devons continuer: nous les caressons en direction des cheveux, mais nous ne devons pas nous endormir. "

Préparation et esprit de vengeance La meute surnommée "le monstre à six pattes", qui a été surnommée dans le passé lointain, a martyrisé celle de la section, en particulier dans les mêlées fermées, où il a récolté cinq pénalités. Et depuis le début de la saison, il a récupéré neuf balles (pénalité ou coup franc) dans ce secteur lors de l'introduction de l'adversaire, selon le comte de Didier Bès, entraîneur de la mêlée. "L'objectif est de consommer le moins d'énergie avec le meilleur rendement", ajoute le technicien pour expliquer le travail effectué cet été après le stage chez Insep à la fin du mois de juillet, y compris beaucoup de postures de travail. Pour que les joueurs gardent leur fraîcheur "parce que nous avons un jeu basé sur le déplacement", poursuit-il. Avec le ballon en main, l’avant auvergnat est bien plus net que l’année dernière. D'une part parce qu'ils ont pu bénéficier, comme l'ensemble du personnel, d'une préparation d'une durée sans précédent (huit semaines) rendue possible par l'absence dans la phase finale. Par contre, un sentiment de revanche les pousse après la neuvième place indigne de l’année dernière. Et enfin – surtout? – parce que la direction Auvergne, à l'intersaison, a décidé de réorienter légèrement le jeu joué. Et Bees à avertir: "Nous avons fait en sorte de sensibiliser les joueurs à leurs moyens." La course à pied est une bonne chose, mais le fait de «se cogner» aussi devant. Et quand c'est le cas, il se bouscule (l'adversaire), la confiance s'installe. UBB a-t-il déjà mal à la tête?

Matches et classement avant le 5ème jour
SamediBordeaux-Bègles – Clermont à 14h45
Grenoble – Perpignan à 18h
La Rochelle – Lyon à 18h
Toulon – Agen à 18h
Course 92 – Castres à 20h45DimanchePau – Stade Français à 12h30
Montpellier – Toulouse à 16h50Classement1. Clermont 18 pts
2. Stade Français 14 pts
3. Castres 14 pts
4. Toulouse 14 pts
5. Lyon 12 pts
6. Racing 92 10 pts
7. La Rochelle 9 pts
8. Pau 9 pts
9. Agen 8 pts
10. Bordeaux-Begles 8 pts
11. Montpellier 7 pts
12. Toulon 4 pts
13. Grenoble 2 pts
14. Perpignan 1 pt

AFP

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.