Séville, sans marge d’erreur contre Wolfsburg – CVBJ

| |

23/11/2021 à 06h30 CET

Roger Payro

Séville ne peut que gagner. Aussi facile et en même temps aussi difficile que cela. Ensemble de Julen Lopetegui Il ne sait toujours pas ce que c’est que de gagner ce parcours en Ligue des champions et pourtant il arrive très vivant jusqu’à l’avant-dernier jour. Cependant, tout ce qui n’obtient pas les trois points contre Wolfsburg laisserait les aspirations d’être en huitièmes de finale très touchées. L’enjeu est de taille, sportivement et économiquement parlant.

La prévision optimiste des résultats des concours qui a été présentée il y a moins d’un mois à l’Assemblée Générale a détaillé environ 83 millions d’euros, soutenu en grande partie par la Ligue des champions. L’échec en phase de groupes n’était pas prévu. A) Oui, L’équipe de Julen Lopetegui a beaucoup de pression contre l’équipe allemande, relancé depuis l’arrivée de Florian Kohfeldt sur le banc.

“Le mot que j’utiliserais est illusion, illusion de continuer dans une compétition qui nous a généré beaucoup de travail la saison dernière. Et nous voulons rester en vie dans cette situation. L’illusion est ce qui doit nous déplacer pour vaincre un bon rival, l’une des meilleures équipes de la ligue allemande & rdquor;, a assuré l’entraîneur de Gipuzkoan dans le précédent, qui a refusé de parler de la “finale” et encore plus de la des rumeurs qui le placent parmi les entraîneurs de Manchester United pour remplacer Solskjaer.

Victimes sensibles

Les pertes sont le gros handicap de Julen pour le duel, surtout dans un complot offensif qui peine déjà à générer des buts cette année. À Navas, avec une grande portée en attaque, déjà En-Nesyri Ils doivent encore revenir lors du dernier match contre Alavés c’est Suso qui a été blessé. D’autres extrêmes comme Lamelle, déjà absent devant l’équipe babazorro, c’est un sérieux doute puisqu’il n’a pas travaillé avec le groupe hier. Rakitic ou foie dans la moelle épinière et Munir ou le Papou ci-dessus sont les principaux doutes dans le onze Nervionense.

Pour sa part, Wolfsburg arrive au duel avec les dernières nouvelles de la perte due au coronavirus de son capitaine et gardien Koen Casteels. Absence sensible pour l’équipe, qui en Bundesliga vient de souffrir contre Arminia Bielefeld en sauvant un point à la fin après avoir été mené 2-0.

Malgré ce revers, l’équipe allemande a retrouvé la bonne direction avec Kohfeldt et la dernière victoire européenne contre Salzbourg, leader du groupe, l’a mis pleinement dans la lutte pour les huitièmes de finale. Fidèle à sa défense de trois centraux, Séville doit être attention aux attaquants verts. Lukebakio, Nmecha et Weghorst ne viennent pas dans la capitale andalouse pour le tourisme.

Compositions probables :

Séville : Lier; Montiel, Koundé, Diego Carlos, Acuña ; Jordan, Fernando, Rakitic; Ocampos, Rafa Mir, Papu Gomez.

Wolfsbourg : Pervan; Lacroix, Bornauw, Brooks; Bakou, Arnold, Gerhardt, Roussillon ; Lukebakio, Nmecha ; Weghorst.

Arbitre: Cuneyt Cakir (Turquie).

Stade: Sanchez-Pizjuan.

Heure: 21h00.

Previous

San Antonio: Inner City TIRZ accorde 12 millions de dollars au centre communautaire Rehab Ella Austin

Le quartier d’origine de Nancy Pelosi est un cauchemar progressif

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.