nouvelles (1)

Newsletter

Settebello déchire, défaite aux tirs au but – OA Sport

CLIQUEZ ICI POUR METTRE À JOUR EN DIRECT EN DIRECT

21.25 Merci de vous joindre à nous, amis d’OA Sport. En août, Settebello retentera sa chance aux Championnats d’Europe à Split : cette défaite va insuffler de nouvelles motivations et une grande soif de victoire. Une salutation sportive de Federico Militello.

21.23 Le seul regret est de ne pas avoir abordé le jeu de la bonne manière. Le Settebello au départ était trop mou et distrait et a permis à l’Espagne de décoller. Puis la rentrée rageuse, jusqu’aux moqueries de penaltys. Cependant, ce fut une grande Coupe du monde. On le répète : ce groupe a de l’avenir, les Settebello seront parmi les favoris aux JO de Paris 2024.

21.20 Troisième titre mondial pour l’Espagne, qui n’avait plus gagné depuis 2001. L’Italie reste la nation avec le plus de succès aux championnats du monde à 4.

21.19 Toucher les larmes du blues qui fondent dans les bras des femmes et des enfants. On le refera, ce Settebello est vraiment très fort.

21.18 L’Espagne prend donc sa revanche après la Finale 2019. Un Settebello irréductible, même à 4 buts de retard, a fait une rentrée impressionnante. La cerise sur le gâteau manquait.

Décisif les deux erreurs du 5 mètres de Cinnamon, dommage. Mais il n’y a pas lieu de lui en vouloir : malheureusement tu peux gagner ou tu peux perdre aux tirs au but. C’est la vie, c’est le sport.

Toujours tort Cannelle. L’Espagne championne du monde.

But de Grenade.

Buts Damonte. L’Espagne a également changé de gardien. Lorrio est entré.

Le but de Perrone.

Campagna change de gardien. Rentrez Del Lungo.

Gol Presciutti, il nous maintient en vie. Il va jusqu’au bout.

Buts à Cabanas.

Objectifs Fulvio.

Gol Larumbe.

Objectif Echenique. Allez Nicosie maintenant.

Traversez Munarriz !

Mauvaise cannelle. Défilé d’Aguirre. Nous sommes en dessous. Souvenons-nous de Wembley.

But des Granados.

Buts à Damonte.

Le but de Perrone.

Nicosie est à la porte.

Les Espagnols tirent en premier.

Les pénalités commencent.

21.07 Chaque équipe disposera de cinq pénalités. On se demande pourquoi, dans une Finale de Championnat du Monde, les prolongations ne sont plus envisagées. On comprend cela pour les tours précédents, pas pour le dernier acte.

21.06 Le Settebello était sous 9-6 à 6’10” de la fin. Settebello n’a jamais cessé d’y croire.

21.04 Voyons maintenant ce que Campagna décidera de faire : gardera-t-il Nicosie à la porte ou Del Lungo sera-t-il de retour ?

SE TERMINE ICI ! ITALIE-ESPAGNE 9-9, on passe aux tirs au but !

13″ Immense Cinnamon, reprends possession !

35″ Expulsion pour l’Espagne, temps mort. Ici, les Ibères peuvent le fermer. Nous avons besoin de la défense de la vie.

1’01” Iocchi Scratch en début d’axe.

1’16” Miracle d’Aguirre sur Di Fulvio. Coin.

1’39 » Encore une défense de granit de Settebello !

2’03 “GOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOLLLL !!! PRESCIUTTIIIIIIIIIIIII !!! MAIS QU’AVEZ-VOUS DOOOOOOOOOOO ??? DE TRES FAROOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO !!! Pure inconscience, mais le ballon rentre dans le filet !

2’32” Fondelli récupère le ballon ! Mettons-y notre cœur maintenant ! Jusqu’à la fin!

2’56” DOUX !!!! Nous sommes à -1 ! Croyons-le ! Passe décisive éclairante de Di Fulvio, Dolce ne se trompe pas des 2 mètres.

3’24” Time-out demandé par Campagna, un homme de plus pour l’Italie.

3’31” Traversa di Perrone, puis faute en attaque par l’Espagne. Nous avons désespérément besoin d’un but.

4’01 » Settebello défend bien, mais commet une faute à la relance.

4’21” Tir rapide de Di Fulvio, Aguirre bloque. Maintenant ne soyez pas pris dans la frénésie.

4’40 « Le tir lointain de Granados sort.

5’07” Dolce reçoit au centre, mais se fait anticiper. Le chronomètre est un ennemi de Settebello, il tourne inexorablement…

5’32” Para Nicosie sur Larumbe ! Croyons Settebello !

5’51 “Encore une expulsion pour l’Espagne, le match de Di Somma se termine.

6’03 » Di Fulvio marque le penalty ! 7-9, essayons, c’est encore long !

Penalty pour l’Italie. L’Espagne a demandé un temps mort lorsque les Bleus étaient en possession du ballon.

Jeu arrêté pour revoir une action.

6’15” Rejeté la conclusion de Cabanas. Nicosie est resté dans le but à la place de Del Lungo.

6’45” Bruni tente le ‘Bédouin’, mais est trop central : para Aguirre.

6’59 » L’Espagne implacable avec l’homme en plus. Le but de Famera nous fait très mal. 6-9, maintenant vous avez besoin d’un chef-d’œuvre pour aller les récupérer.

7’38” Faute en attaque de Bruni.

Di Fulvio remporte le quatrième sprint. 8 dernières minutes, essayons d’y croire. Jusqu’à la fin!

LE TROISIÈME QUATRIÈME FINIT. ITALIE-ESPAGNE 6-8. Nous sommes revenus à -2 après avoir également été à -4. Tant qu’il y a de la vie…

4″ Traversée de Perrone.

28″ Faute en attaque de Settebello.

40″ Aguirre tire en corner sur le tir de Dolce.

52″ DÉFENSE GRANITIQUE DE SETTEBELLO EN INFÉRIORITÉ NUMÉRIQUE !

1’30” BUT DE FONDELLI, CROYEZ-LE !

Temps mort appelé par Campagna, il y a une supériorité pour l’Italie.

2’05 » Annulé un but face à l’Espagne pour une faute.

2’16 » Le tir d’Echenique est expulsé.

2’33” Croix de Di Somma.

2’55 » Miracle de Nicosie face à face avec Cabanas.

3’20 » Nouvel arrêt d’Aguirre.

4’00 » Bon maintenant Settebello en défense.

4’21” Martial réceptionne dans l’axe, mais Larumpe lui arrache le ballon de la main.

4’53 » Encore Nicosie !

5’17” Faute en attaque de Martial.

5’49” Nicosie, qui a pris la place de Di Fulvio, neutralise une supériorité pour les Ibères.

6’14 “La cannelle nous maintient à flot ! Sassata avec l’homme supplémentaire, le Settebello revient à -3. 5-8, mais maintenant il faut une défense de granit, celle qui manquait jusqu’à présent.

6’39 « Granados nous fait encore très mal. Double supériorité numérique pour l’Espagne, le tireur d’élite ibérique ne faillit pas. 4-8. Ibères jusqu’ici parfaits.

7’20” CROYEZ-LE ! Martial reçoit au centre et tente de secouer le Settebello ! 4-7 !

7’40” Perrone signe immédiatement le 7-3. Settebello mal placé en défense. Maintenant c’est vraiment dur.

Ça repart, l’Espagne remporte le troisième sprint.

20.29 Mortifero 4/6 en supériorité numérique pour l’Espagne, 2/4 pour l’Italie.

LE DEUXIÈME QUATRIÈME SE TERMINE. 8 minutes à oublier pour Settebello, qui a essuyé un lourd 0-3. Campagna devra se faire entendre avant qu’il ne soit trop tard. La rentrée est encore possible.

5″ Le tir de Fondelli est très haut.

29″ Le lob Famera sort.

55 ″ L’Italie gaspille sa supériorité avec un trivial ‘ball under’. Settebello dans la confusion.

1’11 “Action d’école pour l’Espagne en supériorité numérique. Tahull reçoit sur 2 mètres et ne rate pas le tap-in. 3-6, il y a maintenant un Everest à gravir.

1’52” éclabousse l’eau et la conclusion de Presciutti sort.

2’18” Avance de Damonte sur l’axe.

2’45 » L’Espagne défend super bien maintenant, Aguirre sauve sur Di Fulvio.

3’14 “Bonne défense maintenant par Presciutti.

3’41 » Settebello est mort en attaque, une réaction s’impose d’urgence pour ne pas laisser l’Espagne s’échapper.

4’10 « Granados nous fait très mal. Scores en supériorité numérique, l’Espagne revient à +2 : 3-5.

4’28” Mise de Granados, mais l’Italie commet une faute sur la relance. Moment difficile.

4’46” Centre de Granados, possession à nouveau pour l’Espagne.

5’13 “Malheureusement Echenique ne se débloque pas, encore un autre super Aguirre sauve. L’Espagne a trouvé un grand gardien.

5’41” Del Lungo pour son Munarriz.

6’05 » Tir faible de Martial, Aguirre bloque confortablement.

6’25 » Granados punit Del Lungo. 3-4, les Ibères reviennent aux avant-postes.

6’37” Double supériorité pour l’Espagne.

7’05” Faute en attaque de Bruni.

7’22” Aguirre dévie en corner sur Di Fulvio, une supériorité pour l’Italie s’estompe.

DI FULVIO REMPORTE LE SPRINT ! La supériorité de l’Espagne annulée.

20.15 1/2 en supériorité numérique pour l’Espagne, 2/3 pour l’Italie.

LE PREMIER QUARTIER : ITALIE-ESPAGNE 3-3 ! Les Ibères pourront jouer 17″ en supériorité numérique en début de seconde mi-temps, il sera donc indispensable de remporter le sprint !

4″ Expulsion pour l’Espagne, il faut résister.

11″ GOOOOOOLLLL !!! BRUNIIIIIIIIIIIIIII !!! Supériorité numérique, l’Italie la bat rapidement : Bruni reçoit sur 2 mètres et enfile Aguirre !

33″ Del Lungo a encore défilé. Dernière action.

59″ Raccourcit Cinnamon en supériorité numérique ! Redémarrage meurtrier du Settebello, qui revient dans la foulée : 2-3 !

1’16” Bon maintenant Settebello en défense.

1’47 “Traversa di Cinnamon de très loin. L’Espagne joue beaucoup mieux.

2’16” Supériorité pour l’Espagne, Del Lungo bloque le tir de Mallarach.

2’58 “D’abord Di Fulvio puis Damonte ne marquent pas avec l’homme supplémentaire. Le gardien de but de 19 ans, Aguirre, s’excite pour l’instant.

3’38 » Superbe but de Munarriz, un bolide de loin sur lequel Del Lungo ne peut rien. 1-3.

4’02” Poteau d’Echenique qui, comme en demi-finale, manque de précision.

4’29 “Settebello défend bien, l’Espagne ne tire pas.

4’57” DE SOMME NOUS DEBLOQUE ! Première supériorité numérique et Settebello qui raccourcit les distances, 1-2.

Malheureusement c’est un objectif. Italie-Espagne 0-2.

5’29” Del Lungo pare sur la supériorité numérique, mais on va revoir l’action à la VAR : le ballon a-t-il franchi la ligne ?

6’16” Croix d’Echenique. Granit Espagne dans cette botte.

6’44” Le tir de Di Fulvio sort, mais faute dans la relance de l’Espagne.

7’01 » Le but de l’Espagne. Contre-évasion de Granados, qui se retrouve face à Del Lungo et ne s’y trompe pas.

7’10” Faute en attaque de Bruni.

7’32 » Bonne défense de Presciutti sur l’axe.

Premier sprint remporté par l’Espagne. Famera bat Di Fulvio.

LA FINALE DES CHAMPIONNATS DU MONDE DE WATER-POLO A COMMENCÉ ! Italie-Espagne !

19.58 Les équipes entrent dans la poule.

19.55 Contrairement à l’Espagne, l’Italie s’est beaucoup renouvelée par rapport à 2019. Les seuls vétérans de la finale sont Del Lungo, Di Fulvio, Echenique, Di Somma, Dolce et Nicosia. Les nouveautés absolues dans un championnat du monde sont Damonte, Iocchi Gratta, Bruni, Cinnamon et Martial. Fondelli et Presciutti sont revenus dans le groupe après avoir déjà remporté l’argent à Rio 2016.

19h53 C’est l’heure des hymnes nationaux.

19.50 L’Espagne, avec la Yougoslavie (1986 et 1991), est l’une des deux nations à pouvoir répéter le titre mondial.

19.48 Deux championnats du monde pour l’Espagne, en 1998 et 2001.

19.47 L’Italie a remporté 4 championnats du monde de water-polo en 1978, 1994, 2011 et 2019.

19.46 L’Italie et l’Espagne se sont déjà affrontées lors des éliminatoires de ce championnat du monde : succès des Ibères pour 14-12 (après que les Azzurri se soient retrouvés en tête 10-6.

19.44 Le match revanche de la finale 2019 est organisé, puis les Azzurri l’ont emporté 10-5.

19h40 Bonsoir amis d’OA Sport et bienvenue au Live Italie-Espagne Live, Finale des Championnats du Monde de Waterpolo 2022.

Le programme Italie-Espagne

Bonjour et bienvenue dans le live textuel direct de la finale pour l’or de la coupe du monde de water-polo masculin 2022 entre l’Italie et l’Espagne. A Budapest, en Hongrie, aujourd’hui, dimanche 3 juilletil Settebello d’Alessandro Campagna à 20.00 heure italienne affrontera l’équipe ibérique comme cela s’est produit lors de la finale 2019.

Italie arrive au match d’aujourd’hui après deuxième du groupe C juste derrière le Espagne puis après avoir battu dans le huitième Australie avec un score net de 17-6, Hongrie avec un score de 11-10et le Grèce avec le même score. Pour Settebello la défaite en phase de groupes est à venger.

OA Sport vous propose le live textuel direct de la finale pour l’or de la Coupe du monde de waterpolo masculin 2022 entre l’Italie et l’Espagne: chronique en temps réel, minute par minute, but après but, pour ne rien rater vraiment. Le match commence à 20h00 et le texte en direct commencera vers 19h30. Amuse toi bien!

Photo : La Presse

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT