Sept alpinistes morts et deux disparus sur le mont Gurja au Népal après la tempête dans le camp

Sept alpinistes sont morts et deux autres sont portés disparus après une forte tempête qui a balayé un camp de base sur une montagne himalayenne.

Le groupe, composé de cinq Sud-Coréens et de leurs quatre guides népalais, tentait de gravir le mont Gurja, un sommet de 7 193 m (23 599 pi).

Une tempête vendredi soir a détruit leur camp et deux hélicoptères de sauvetage envoyés tôt samedi ont été incapables d'atterrir à cause des mauvaises conditions météorologiques.

Les rapports de police indiquent que le groupe était à leur camp de base à ce moment-là.

Les villageois qui ont atteint le camp de base samedi après-midi ont retrouvé les corps de quatre alpinistes sud-coréens, de deux guides népalais et d'une autre personne non identifiée.

La recherche continue pour deux autres personnes, a déclaré un responsable de la police népalaise.

Une équipe de police se rendant au camp de base à pied devrait y arriver dimanche.

Mont Gurja, dans la chaîne du Dhaulagiri au Népal
Image:
Mont Gurja, dans la chaîne du Dhaulagiri au Népal

Il y avait des rapports incohérents sur la cause présumée des décès, certains disant qu'un glissement de terrain ou une avalanche avait balayé le camp.

Le pilote d'hélicoptère Siddartha Gurung a déclaré à l'AFP: "Tout est parti, toutes les tentes sont détruites. Les conditions étaient trop glaciales pour poursuivre les recherches."

L'un des alpinistes sud-coréens a été identifié comme étant Kim Chang-ho, qui est devenu en 2013 la personne la plus rapide à gravir les 14 plus hautes montagnes du monde sans utiliser d'oxygène supplémentaire.

Wangchu Sherpa, de l'agence Trekking Camp Nepal, qui a fourni un soutien aux grimpeurs, a déclaré: "Notre opération de sauvetage se poursuit et nous essayons de trouver des détails."

Le mont Gurja, également appelé Gurja Himal, ne fait pas partie des pics les plus difficiles du Népal, mais fait partie de la chaîne du Dhaulagiri, surmontée du Dhaulagiri I, la septième plus haute montagne du monde.

L’incident est le pire qui ait frappé les alpinistes au Népal depuis le 18 personnes ont été tuées au mont Everest camp de base en 2015 dans une avalanche déclenchée par un puissant séisme.

Le massif du Dhaulagiri, situé à environ 210 km au nord-ouest de Katmandou, est responsable de la mort de dizaines d'alpinistes depuis la première tentative enregistrée sur l'un de ses sommets les plus bas en 1954.

Gurja elle-même n’a été conquise qu’en 1969 et aurait une face sud difficile.

Le Népal est actuellement en pleine saison d’escalade après la fin de la saison de la mousson.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.