Seine-et-Marne: scènes de violence contre la police après la victoire de l'Algérie

0
17

Feux de poubelles, coups de mortiers, lancers de projectiles divers … La violence dirigée contre la police et la détérioration du mobilier urbain ont remplacé les scènes de jubilation, jeudi soir en Seine-et-Marne, après la victoire de l'Algérien sélection de football contre la Côte d'Ivoire dans la Coupe d'Afrique des Nations.

Selon nos informations, ces scènes d'émeutes n'ont fait aucune victime, contrairement à la tragédie survenue à Montpellier. Personne n'a été arrêté, alors qu'à Paris et dans d'autres villes de France, il y a des dizaines d'arrestations.

Vers 23 heures, à Pontault-CombaultDes ordures ont été incendiées à Orme-aux-Dames, dans le district d'Ocil. Les pompiers et la police sont intervenus mais les membres de la police ont été mis à la tâche par les émeutiers. Ils ont dû se cacher au poste de police en attendant des renforts départementaux. Le poste de police a été attaqué par des tirs de mortier. Cependant, les assaillants n'ont pas réussi à s'introduire dans le bâtiment ou à l'incendier. L'attaque n'a pas fait de victime. Les émeutiers ont été dispersés.

En même temps, Dammarie-lès-LysDes poubelles ont également été incendiées et des obus de mortier ont été tirés sur la police. Ce dernier a riposté et le calme est revenu.

À Villeparisisune patrouille de police est attaquée, place François-Mitterrand, avec des projectiles et des tirs de mortier. Les bagarres n'ont pas fait mal.

À Savigny-le-Temple, la police est intervenue pour les incendies de déchets. Un haras de pierre devant le lycée Antonin-Carême a été volé par une voiture dont le conducteur a perdu le contrôle.

À Chelles, nous avons abordé le drame en juin 2014

Déjà en juin 2014, lors de la Coupe du monde, les supporters de l'équipe de football algérienne avaient commis des infractions graves et des infractions routières graves au cœur de Chelles après la victoire contre l'équipe coréenne. En particulier, deux voitures avaient été touchées. Une grande route a été bloquée pendant une heure et demie. La police municipale et nationale n’avait procédé à aucune interpellation, mais il avait plu sous la pluie grâce aux vidéos des scènes de liesse filmées par la police. Les plaques d'immatriculation des véhicules avaient été aussi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.