Saudi Aramco fait presque tripler ses bénéfices alors que les prix du pétrole augmentent

| |

Saudi Aramco, la plus grande compagnie pétrolière au monde, a déclaré dimanche que ses bénéfices pour le troisième trimestre avaient presque triplé par rapport à la période de l’année précédente, alors que la demande de carburant se remet de la pandémie et que les prix montent en flèche.

Aramco, la compagnie pétrolière nationale d’Arabie saoudite, a déclaré que le revenu net était de 30,4 milliards de dollars pour la période de juillet à septembre, contre 11,8 milliards de dollars il y a un an lorsque la demande de pétrole s’est effondrée et que les prix ont chuté.

Les énormes profits sont en grande partie le reflet des augmentations rapides des prix du pétrole. La déclaration d’Aramco n’a pas donné tous les détails financiers, mais il est probable qu’elle ait reçu environ 70 $ le baril en moyenne pour son pétrole au cours du trimestre, contre 43,60 $ le baril au cours de la même période en 2020.

L’Arabie saoudite et d’autres pays producteurs de pétrole ont fortement réduit leur production en réponse à la baisse de la demande alors que la pandémie ralentissait la conduite, les voyages en avion et d’autres activités. Maintenant, ces pays augmentent leur production, mais à un rythme désespérément lent de l’avis de certains critiques, y compris l’administration Biden.

Aramco a déclaré que sa production de pétrole brut au troisième trimestre de 2021 s’élevait en moyenne à 9,5 millions de barils par jour, une légère augmentation seulement aux 9,2 millions de barils par jour au cours de la même période en 2020.

Dans un communiqué, Amin H. Nasser, directeur général d’Aramco, s’est dit « optimiste quant au fait que la demande d’énergie restera saine dans un avenir prévisible » malgré des vents contraires comme les goulots d’étranglement de la chaîne d’approvisionnement.

Alors que les dirigeants mondiaux se réunissent à Glasgow cette semaine pour ce qui est décrit comme un événement crucial Sommet des Nations Unies sur le climat, les résultats d’Aramco rappellent que l’économie mondiale est toujours accro au pétrole. De nombreux prévisionnistes s’attendent à ce que la demande de pétrole l’année prochaine dépasse les niveaux prépandémiques de 2019.

Alors que les sociétés pétrolières occidentales comme Royal Dutch Shell et BP se méfient des nouveaux investissements à long terme dans le pétrole, quelques sociétés, dont Aramco et le Compagnie pétrolière nationale d’Abou Dhabi, ou ADNOC, font le pari qu’il y aura un marché pour leur pétrole pendant de nombreuses années à venir.

Aramco a déclaré avoir augmenté ses dépenses en capital de 19% au cours du trimestre à 7,6 milliards de dollars, en partie pour augmenter la quantité de pétrole qu’elle peut produire à 13 millions de barils par jour contre 12 millions de barils par jour.

Previous

Le parti au pouvoir en Géorgie remporte les élections à la mairie des grandes villes

Winter Crocs, shampoing sec pour chiens et plus

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.